INCIDENT Le Malien atteint de décharges de Taser est mort d’une asphyxie


Selon des conclusions provisoires de l’autopsie du corps réalisée mercredi, l’homme de 38 ans “est mort d’une asphyxie aiguë et massive par inhalation de gaz puisque du sang a été retrouvé dans ses poumons”, a déclaré à l’AFP une porte-parole du parquet de Nanterre, près de Paris. Le médecin légiste a également constaté “un cœur dur et contracté, peut-être en lien avec l’utilisation du Taser”, mais “ces résultats doivent être complétés par une expertise toxicologique et un examen des organes”, a ajouté la porte-parole.  

Pour l’heure, “il n’y a pas de cause certaine, unique et absolue du décès”, a-t-elle souligné. Le Malien en situation irrégulière est mort dans la nuit de lundi à mardi à Colombes (ouest de Paris) après avoir reçu deux décharges de Taser pendant son interpellation, relançant les interrogations sur cette arme.  

C’est la première fois en France qu’une utilisation du Taser coïncide avec un décès. L’inspection générale de la police a ouvert une enquête.  

AFP

L’ Indicateur Renouveau 03/12/2010