Gouvernement de Transition Les ministres mis à niveau

L’exercice est une tradition dans notre pays. Après la formation de chaque équipe, les ministres se réunissent en atelier, appelé “séminaire gouvernemental”. Dix jours après sa composition, l’équipe Cheick Modibo Diarra n’a pas dérobé à la règle et a vécu son premier exercice le samedi 12 mai dans la salle de conférence du Contrôle général des services publics.  Placé sous le signe du “travail gouvernemental”, ce séminaire des ministres a porté sur des thèmes comme les prérogatives du ministre, les procédures interministérielles, les relations avec le gouvernement et les autres institutions, l’acte et le travail gouvernemental.

L’objectif de cet exercice est d’approfondir les connaissances des membres du gouvernement et mettre à leur disposition des outils de travail permettant de faciliter leurs tâches et d’améliorer la qualité des actes qu’ils auront à poser au cours de cette transition. En clair, précise le chef du gouvernement, ce séminaire vise à outiller les ministres pour mener à bien leurs missions pendant cette transition. Ces missions, a insisté Cheick Modibo Diarra, ont pour priorités, la reconquête du territoire du Nord aux mains des rebelles et des groupes armées d’Ançar Eddine et d’Al-Qaïda au Maghreb islamique, et l’organisation d’élections libres et transparentes, grâce à fichier fiable.

Car dira-t-il, “les Maliens attendent beaucoup de nous. Et nous seront jugés sur nos résultats”. Et “pour atteindre nos objectifs, nous devons faire les nôtres les valeurs de bonne gouvernance, en refusant le népotisme. Ceci est d’autant plus important qu’il permet à notre pays, d’avoir un environnement des affaires favorable”, a déclaré le Premier ministre, Cheick Modibo Sidibé. Comme pour dire que le nouveau patron du gouvernement malien veut marquer une rupture avec les anciennes méthodes… En attendant l’heure du bilan.

Issa Fakaba Sissoko

L’ Indicateur Du Renouveau 15/05/2012