EN UN MOT Bonne guérison M. le président !

Dramane Aliou Koné

C’est avec beaucoup d’émotion que le peuple malien a appris mercredi soir par communiqué du gouvernement que le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, qui souffre d’une tumeur bénigne, a subi une intervention chirurgicale à la gorge en France, le mardi 12 avril 2016.
Depuis l’annonce de la nouvelle de la maladie du chef de l’Etat, le peuple, dans toutes ses composantes, ne cesse de manifester sa sympathie au locataire du palais de Koulouba. Chaque Malienne et chaque Malien prient le Tout-Puissant Allah pour que le président IBK leur revienne très rapidement requinqué et plus déterminé que jamais à assumer ses hautes charges pour “l’honneur du Mali” et le “bonheur des Maliens”.
Il n’y a aucune malice derrière ces vœux. Dans cette période d’incertitudes, la seule présence physique du président élu est l’assurance que tout ne peut pas être remis en cause du jour au lendemain. L’opposition politique, qui en est consciente, tiendra ce jour une réunion pour décider de l’annulation de sa marche du 23 avril qui visait à protester contre l’amateurisme du gouvernement après la modification du Code des collectivités en vue de l’installation des autorités intérimaires dans les régions du Nord.
L’opposition, très sensible à la maladie du boss, a décidé de mettre la pédale douce et multiplie depuis les bons procédés, rappelant par ce fait même des valeurs immuables de ce pays : terre d’accueil, d’hospitalité, mais aussi et surtout d’amour sincère de son prochain.
Meilleure santé M. le président !
DAK