DEUXIEME TOUR DU SCRUTIN : LA CEDEAO donne ses premières impressions


C’est le chef des observateurs de ladite commission John kufuor, ex chef de l’état Ghanéen  qui a présidé la séance.
Il était assisté à l’occasion du président de la commission de la CEDEAO, M. Kadré Désiré Ouédraogo, Mme Salamatu Hussaini Suleiman, commissaire chargée des affaires politiques, de la paix et de la sécurité.

Dans une déclaration rendue publique par Mme Toungara Aminata Camara, et qui s’articule autour de 4 points, la commission a rappelé brièvement le but de sa mission qui consistait à déployer 150 agents afin de s’assurer du bon déroulement du 2 e tour du scrutin.

Les observateurs de la CEDEAO se félicitent du bon fonctionnement du processus. “Sur toute l’étendue du territoire national, les bureaux n’ont pas accusé trop de retard. On pouvait également noter la présence effective de tout le personnel requis”, a-t-on noté dans la déclaration des observateurs. Autres points positifs relevés par ces observateurs se situe se situent notamment dans le décompte des voix dans les bureaux de vote qui a été mené avec transparence et professionnalisme aux standards acceptables. Cependant il y a lieu de souligner que le taux de participation était faible à Kati, Bamako et Mopti à cause de la grande pluie qui s’est abattue sur ces zones depuis le matin.

Dans tous les cas la commission a constaté une amélioration dans l’organisation par rapport au premier tour. Le 2e tour était “libre transparent et crédible”. Mais la mission de la CEDEAO n’est pas encore terminée. Elle suivra avec attention la dernière phase du processus et fera d’autres observations si nécessaire.

La MOE de la CEDEAO demande  aux deux candidats à accepter le verdict des urnes et à ne recourir qu’aux voies légales, en cas de contentieux ; le nouveau président élu est tenu à travailler en étroite collaboration avec l’assemblée nationale et les autres organes pour finaliser le cycle électoral de la transition ; et enfin elle encourage les organes de gestion des élections à améliorer le processus à travers le renforcement des capacités et l’harmonisation des procédures électorales pour les prochaines fois.

Enfin, le chef des observateurs, John Agyekum Kufuor, a remercié vivement tous les acteurs de la vie politique malienne ainsi que tout le peuple pour la réussite de ces élections. Après avoir adressé  ses sincères remerciements à tous les observateurs pour leur courage et leur détermination ainsi que les hommes de média, M. Kufuor a saisi l’occasion pour féliciter le peuple malien pour son degré de maturité dont il a fait preuve durant tout le processus électoral. Quelques questions des journalistes relatives à la note chiffrée que peut obtenir le Mali pour l’organisation de cette élection furent rapidement répondues.

Yaou  KAWELE (stagiaire)    

L’indicateur Renouveau 2013-08-13 10:57:19