CYBERNTIC SUR L’ORTM : Silence ça magouille !

CyberNtic, une émission de l’Office Radio-division Télévision du Mali, créée en 2000 par Salif Sanogo. Si le but de cette émission à la genèse était de valoriser la nouvelle technologie et faire la promotion de jeunes talentueux du pays, il semble s’écarter de cet objectif.

A l’occasion de son 13e anniversaire, CyberNtic a sélectionné 24 jeunes (12 filles et garçons) à travers leur CV (Curriculum vitae) dont 12 candidats  (6filles et garçons) retenus après un test théorique réalisé par l’équipe CyberNtic au ‘’Lycée Nyètaso de Badalabougou’’.

La liste des candidats retenus avait été officialisée lors de l’émission sur l’ORTM et les candidats étaient en attente de la formation qui devrait être sanctionnée par une compétition sur le logiciel ‘’Adobe Photoshop’’.

El Hadj Mohamed Zakiyou Haïdara, était parmi les candidats retenus après le test théorique. En attente du coup de fil de l’équipe organisatrice de l’émission, apprennent sur un réseau social  de la part d’un agent de l’émission CyberNtic la suite de la compétition dont les dés seraient déjà pipés.

Sur sa page facebook, Ibrahim Traoré écrivait ceci : ” Retrouvez ce soir votre émission Cyber NTIC sur la télévision nationale du Mali. Nous vous proposons des reportages essentiellement consacrés à la modernisation de l’administration malienne. Nous vous présenterons également les candidats retenus pour le concours annuel de Cyber NTIC qui célèbre le mois prochain son 13ème anniversaire. Vos critiques et suggestions sont attendues !!! .

Après ces quelques lignes publiées par le nouveau présentateur de l’émission, Mohamed Zakiyou Haïdara décide alors de ne plus louper aucune information relative à l’émission. A sa surprise générale il apprend que la formation a débuté sans que tous les candidats sélectionnés ne soient en informés. Précipitamment, il joint par téléphone l’un des agents chargé de la formation et celui-ci l’informe qu’il a été appelé à plusieurs fois sans succès et qu’il a été disqualifié selon les règles du jeu.  Des règles qui n’ont jamais été édictées au préalable.

Ce prétexte avancé par l’équipe d’organisation du concours est considéré par le candidat Haïdara comme une fuite en avant. Celui-ci réplique en disant que chaque candidat avait laissé outre son numéro de téléphone, son adresse e-mail et d’autres coordonnées le permettant d’être joignable en toute circonstance. Comment en cette ère de technologie avancée, la liaison téléphonique puisse demeurer le seul moyen de communication ?

En tout cas, le comportement des organisateurs de l’émission présente des non-dits.

Le jeune Haïdara entend saisir qui de droit pour être remis dans ses droits.

ZCOM

Affaire à suivre