CRISE POLITIQUE / Montreuil affirme sa solidarité avec le Mali

La maire, Dominique Voynet, a contacté ces dernières semaines tous les partenaires de la coopération et rencontré les associations de migrants pour leur dire que “la Ville de Montreuil tient, malgré ce contexte difficile, à réaffirmer ses liens de coopération avec le Mali, en solidarité avec le peuple malien, considérant que la coopération décentralisée doit s’inscrire dans le temps long et savoir surmonter des périodes de difficultés ou de crises “.

Le Mali est coupé en deux depuis la fin mars : après un putsch militaire qui a renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars, des rebelles touareg, des islamistes et d’autres groupes armés actifs depuis janvier, ont pris le contrôle des principales villes du nord : Kidal, Gao et Tombouctou, entraînant la fuite de 350 000 déplacés ou réfugiés.

Outre l’occupation des territoires du Nord, la situation institutionnelle du pays demeure instable et le scénario de retour à l’ordre constitutionnel tarde à se mettre en place.

Aujourd’hui, Amnesty International tire la sonnette d’alarme. L’organisation dénonce les violences commises au Nord en estimant dans un récent rapport que “toutes les parties au conflit ont commis et continuent de commettre des violations” des droits de l’homme, et évoque les exactions commises par des militaires putschistes.
Au delà de la politique, la mauvaise saison des pluies enregistrée l’été dernier et la quasi absence de récoltes dans de nombreux villages, constituent une préoccupation importante du quotidien.

A Yélimané, région avec laquelle la Ville de Montreuil mène un partenariat historique, la situation est néanmoins calme et les administrations avaient repris le travail le mardi suivant le coup d’Etat. Le partenaire de Montreuil, le Syndicat Inter Collectivités Meraguemou fonctionne. Les échanges avec Montreuil sont réguliers.
Fortement liée avec le Mali depuis des dizaines d’années, la municipalité de Montreuil a décidé de lancer de nouveaux projets, dont les modalités ont été votées le 10 mai dernier en Conseil Municipal.

Ils permettront de renforcer les capacités des élus du Cercle de Yélimané, dont le rôle est primordial dans un contexte de crise institutionnelle. Ils visent aussi à améliorer les conditions de vie des habitants de Yélimané, en partenariat avec de nombreux acteurs montreuillois, à l’exemple des échanges menées sur la thématique des droits des femmes ou du dispositif d’appui à la création d’entreprises à Yélimané, ouvert aux migrants.                                                                                                  

Les délibérations votées comprennent : un dispositif d’appui à la création d’entreprises qui devrait permettre de faciliter l’investissement productif des migrants et des habitants du cercle de Yélimané, la réhabilitation du centre d’accueil et d’hébergement de Yélimané, des actions dans le domaine de la santé et de la promotion féminine, la lutte contre la désertification et l’aménagement de terres agricole, l’appui à la mise en œuvre d’un plan stratégique de renforcement de l’inter Collectivité, etc.

16 mai 2012

Emmanuel Cuffini

Adjoint à la maire

Mairie de Montreuil

Hotel de Ville, place Jean Jaurès

(Adresse postale : Hôtel de ville – 93 105 Montreuil Cedex)

 

Le Républicain Malli 05/06/2012