Cour d’Assises : Haro sur les crimes odieux !

Selon le robeux Coulibaly, l’analyse du rôle fait ressortir une nette prédominance des crimes contre les personnes soit 39 dossiers sur un total de 61. Hormis les 8 cas de viol et les 3 cas d’enlèvement, toutes ces attaques contre les personnes se sont soldées par la mort des victimes, a regretté amèrement le Procureur général. Avant d’ajouter que ces violences gratuites nous interpellent et nous imposent de donner un autre sens à notre vie en société. En s’adressant aux membres de la Cour, il a dit ” cette société même qui fonde tous ses espoirs sur vous monsieur le président, mesdames, messieurs, les conseillers et assesseurs pour rétablir l’équilibre rompu par la commission des infractions “.

Par ailleurs, Souleymane Coulibaly  a rappelé que le Mali dans son histoire séculaire a toujours été une terre d’accueil de paix et de tolérance et reconnu mondialement comme tel. Et d’avertir : ” Nous n’admettons jamais que des individus mal intentionnés portent atteinte à cette réputation par quelques actes de terrorisme que ce soit “. Avant de promettre : ” nous nous faisons le devoir impérieux de protéger toutes les personnes vivant sur notre territoire avec leurs biens.

Sans avoir un sens élevé du diatigiya ” l’hospitalité malienne “, le robeux en chef a dit qu’il n’y a chez nous aucune place pour ceux qui sont animés du désir de faire exploser ou détonner des engins explosifs ou tout autre engin  meurtrier dans un ou contre un lieu public, une installation gouvernementale, ou une autre installation publique ou une infrastructure publique avec pour intention de provoquer la mort ou des dommages corporels graves. Ou encore pour causer des destructions massives aux droits et biens ci-dessus visés pour entrainer des pertes économiques considérables.

Plus engagé à neutraliser  les individus mal intentionnés, il met en garde : ” Notre combat contre le terrorisme ne doit pas occulter celui contre les narcotrafiquants qui cherchent par tous les moyens à se frayer un chemin chez nous au détriment d’une grande frange de notre jeunesse”.
Après avoir félicité et encouragé tous ceux qui ont contribué à la conduite de la procédure jusqu’à             sa phase de jugement, Souleymane Coulibaly a salué le rôle de la presse avant de remercier le ministre de la Justice, Garde des Sceaux pour son appui constant à la cour d’assises.  

M. MAÏGA

Le Scorpion 02/11/2011