Coulisse du congrès Fadi Kanda: Une Militante pas comme les autres !

Fadi Kanda a ainsi continué innocemment à serrer la main des officielles recevant en contrepartie plus de billets de banques que les griots.

IBK garde-t-il toujours les gènes de l’Adema ?

La réponse est affirmative. Pour preuve, au moment de déclarer ouverte les assises du 3ème  congrès de son parti, IBK, certainement guidé par le bon sens, allait dire ” je déclare ouvert le 3ème congrès de l’Ad.. .” avant de se ressaisir en disant : ” Je déclare ouvert le 3ème congrès du RPM “. Mais le lapsus était déjà consommé pour autant que l’orateur a présidé plus d’assises pour le compte de l’Adema qu’à sa famille politique actuelle. Ne dit-on pas l’habitude est une seconde nature ? L’auteur Pascal avait lui-même ajouté ceci : “J’ai peur que la nature elle-même ne soit une première habitude”. De toute les façons, l’épisode ne pouvait passer anodin dans son ancienne famille représentée par les sept (7) candidats aux ”primaires”. Parmi eux naturellement le président Dioncounda qui lui avait rappelé auparavant qu’il reste et demeure une Abeille, que “les peuples de l’Adema et celui du RPM constituent chacun une partie du peuple et que l’ensemble réunie donne le Mali en entier”.

Dioncouda profite  pour adresser  son message à ses alliés ?

Pour joindre l’utile à l’agréable, le président de l’Adema a tiré bon parti de l’opportunité qui lui a été offerte. Après avoir rappelé  quelques étapes historiques du  parcours politique de celui qu’il affectueusement  ” Ibrim “, le président de l’Adema a salué le courage de l’ancien Premier Ministre d’Alpha Oumar Konaré en insistant notamment sur son brillant passage à la Primature.  Voulant ainsi  s’adresser à son ancien camarade politique IBk, Dioncounda  invite de façon indirecte  ses amis au bon sens. A son entendement, ce ne sont pas les projets de société qui  divisent ? Pour réponse la salle a réagi par la négative. Et lui de poursuivre : “Il est temps  de laisser toutes les considérations stériles pour faire face à l’essentiel qui est le devenir du Mali “.

Par AMD

Aurore 25/07/2011