CONGRES DU PDES : La restructuration impose le report

 

Fidèles à  leur engagement au lancement du Parti pour le développement économique et de la solidarité le 17 juillet  2010 de “devenir en 2012 l’une des toutes premières forces politiques du Mali”, Hamed Diane Séméga et ses camarades s’activent. Ils ont jugé utile de revoir la date de leur congrès prévu pour ce mois de janvier. Ils expliquent ce report par la nécessité de prendre en compte la grande convoitise dont le parti fait objet depuis sa mise sur les fonts baptismaux. De nouvelles adhésions qui prouvent que le PDES force l’admiration et qui obligent à compter avec lui en 2012, pour la succession du président ATT. Pour la tenue d’un congrès ouvert à tous, les leaders du PDES estiment que toutes les instances du parti doivent être remembrées pour donner sa chance à tout le monde à participer dans l’atteinte des idéaux de leur formation politique.

Consciente de certaines particularités dans la structuration de leur parti, la direction du bureau provisoire a estimé qu’il est impérieux de réviser d’abord les cellules, les points focaux et la fédération de coordinations. Gage d’un congrès bien préparé.

Signe des temps, les nouvelles adhésions au PDES sont la résultante de la main tendue du président Hamed Diane Séméga à l’ensemble des partis politiques et à toutes les personnes qui voudront les aider à atteindre leurs objectifs qui visent, ont-ils informé, à consolider les acquis pour un Mali prospère. Depuis sa création, le PDES a accueilli de nombreux transfuges de plusieurs partis politiques. Parmi ceux-ci, on retient le maire de Bankass qui a quitté l’Adéma-PASJ avec des conseillers. Les députés URD Tidiani Guindo et Hamidou Jibo leur ont ensuite emboîté le pas.

Ont aussi débarqué armes et bagages au PDES, l’ex-secrétaire général adjoint de “Yelema”, Cheicknè Camara, et le secrétaire chargé des questions électorales, Drissa Cissouma. Des personnes ressources qui ont tous rompu avec Moussa Mara, emportant avec eux la quasi-totalité de la Coordination du parti “Yelema” en commune V. A en juger la qualité de nouveaux militants du PDES, l’on comprend aisément que le report du congrès participe de la volonté des leaders du PDES à ne pas faire de faux pas dans la tenue de ce rendez-vous, combien important pour le Parti de développement économique et de la solidarité.

Abdoul Karim Maïga

L’ Indicateur Renouveau 28/01/2011