Cheick Modibo Diarra en campagne déjà pour 2012:Des cadeaux pour acheter des militants à Ségou

Cheick Modibo Diarra a vite assimilé les leçons des politiciens maliens : faire le contraire ce qu’on dit. Après avoir toujours claironné qu’il va autrement la politique, le directeur de Microsoft pour l’Afrique s’adonne lui aussi à la corruption politique. Ainsi, il était parti la semaine dernière dans sa région natale de Ségou, précisément dans l’arrondissement de Farako  avec dans son escarcelle une multitude de cadeaux pour séduire les populations locales qui n’ont visiblement rien compris à un discours inaccessible à une assistance à majorité analphabète.  Les villageois qui ont été servis dans une proportion acceptable, ont vite faite de prendre contact avec les responsables du Parti pour le développement économique et de la solidarité (PDES) qui leur ont dit de prendre les cadeaux de l’astrophysicien et de les bouffer, mais d’informer les villageois de ne pas suivre le discours du visiteur incongru.

Reçu 5 sur 5, le message fut ensuite véhiculé dans le village pour alerter les uns et les autres. Ainsi, pendant que Cheick Modibo Diarra et sa délégation sont repartis croyant avoir cette contrée de Farako en poche, la réalité était toute autre et au lieu d’être suivis, ils étaient au contraire désavoués.

Mais l’astrophysicien n’était pas à sa première mésaventure. Sa candidature avait déjà suscité une division au sein du Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) sensé être la famille politique qui devrait lui servir de marche-pied pour accéder à Koulouba en 2012. C’est ainsi qu’il lança au cours du mois d’octobre dernier, son parti politique, le Rassemblement pour le développement du Mali (RDM). L’astrophysicien malien, qui a été en 1997 le navigateur en chef de la sonde “Mars Pathfinder” de la NASA, entend se présenter aux élections présidentielles prévues dans son pays en 2012. Actuellement président de Microsoft Afrique, Cheick Modibo Diarra a été désigné à la tête d’un bureau provisoire.

Malheureusement pour le beau-fils de l’ancien président le général Moussa Traoré, l’événement est passé presque inaperçu et les médias locaux ont peu fait cas de cette nouvelle formation politique créée quelques semaines seulement après que le fils aîné du général président , Cheick Boucadry Traoré dit Bouga, ait  décidé de descendre dans l’arène politique pour participer au débat politique à travers la Convergence africaine pour le renouveau (CARE) dont l’objectif est de conquérir le pouvoir par des valeurs comme le respect de la famille, les traditions politiques, ethniques et culturelles de la société malienne.

Abdoulaye Diakité

L’Indicateur Reouveau25/11/2010