CEN : L’opposition demande au syndicat de la santé d’arrêter sa grève illimitée

Honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, lors la cérémonie de présentations des vœux de l’année 2016 au Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta.

Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition, profitant de la tribune de la Conférence d’entente nationale (CEN) a invité les syndicats de la santé à suspendre la grève illimitée pour les mois d’avril, mai et juin à cause de la situation actuelle marquée par une forte chaleur.

Le dimanche surpassé, les syndicats de la santé et le gouvernement s’étaient retrouvés pour reprendre les discussions. La nouvelle proposition du gouvernement, de 7000 F CFA au lieu de 6250 F CFA, a été rejetée par le syndicat du SNS-AS-PF qui réclame près de 75 000 F CFA de prime de fonction spéciale et de monture.

C’est le seul point de blocage entre les deux parties. De plus, la trêve demandée par la partie gouvernementale a été rejetée par le syndicat qui maintient son mouvement.

Le syndicat piloté par le Pr. Mamady Kané était remonté contre le ministre bien avant cette rencontre du dimanche pour avoir indiqué que nulle part il n’est indiqué des questions liées à l’acquisition de matériels. Il a répondu le MSHP en ces termes : “Le tweet du MSHP qui indique que le problème de matériels ne s’impose pas est grave. Le constat a été fait par tous. Ils sont campés sur leur camp et le syndicat reste aussi campé sur sa proposition. Ils nous ont demandé une trêve, nous avons refusé. La grève continue”.

Il faut reconnaître que plusieurs hôpitaux sont confrontés à d’énormes difficultés d’équipement notamment l’Hôpital du Point-G.

Après la majorité présidentielle, voilà l’opposition de demander la trêve. Le SNS-AS-PF et alliés l’attendront-ils de cette oreille ?
O. D.