Bourse Zurich: ouverture légèrement négative, peu d’impulsion

Zurich (awp) – La Bourse suisse a ouvert sur une note légèrement négative mardi. On manque toutefois d’indication préalable en provenance de Wall Street: le marché était en effet fermé lundi pour cause de jour férié aux Etats-Unis. Mardi, les principaux marchés asiatiques évoluaient en ordre dispersé. A Tokyo, le Nikkei a terminé dans le vert grâce à la faiblesse du yen.

Sur le front macroéconomique, les prix à la consommation ont baissé de 0,2% en janvier sur un mois et augmenté de 1,3% sur un an en France, alors que la croissance du secteur privé s’est inscrite au plus haut de 5 ans en février, à 56,2 points, contre 54,1 points en décembre. Cet après-midi, on suivra le retour de Wall Street aux affaires.

A 9h30, le SMI cédait marginalement 0,05% à 8510,60 points, le SLI 0,14% à 1352,13 points et le SPI 0,06% à 9320,24 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 17 reculaient, 12 montaient et Credit Suisse était stable.

Dans le sillage des chiffres des exportations horlogères en janvier, en baisse de 6,2% sur un an en valeur nominale à 1,43 mrd CHF et en recul réel de 7,7%, troisième pire résultat depuis août 2012 selon l’Administration fédérale des douanes, Swatch cédait 1,0% et Richemont 0,5%.

Aux bancaires, UBS reculait de 0,8% et Credit Suisse était stable. Berenberg a publié une étude sectorielle sur les assurances et a recommandé Bâloise (+0,5%) à l’achat, en raison de belles opportunités au niveau des bénéfices et des dividendes. Pour Swiss Life (-0,1%), la recommandation est à “hold” en raison de perspectives d’amélioration limitées.

ABB gagnait 0,1%. Depuis le début de l’année, l’action a surperformé le marché, ce qui avait déjà été le cas l’an dernier avec une progression de 25%. Berenberg a relevé l’objectif de cours, mais a confirmé “sell”. Des investissements élevés couplés avec un consensus trop optimiste pour les deux prochaines années impliquent des risques baissiers, selon l’analyste en charge du suivi.

Dans le camp des poids lourds, Nestlé (+0,5%) se reprenait après avoir pesé sur l’indice la veille. En revanche, Novartis cédait 0,2% et Roche 0,1%. Ce dernier a obtenu de la Commission européenne une autorisation conditionnelle pour Alecensa utilisé en monothérapie pour traiter les patients adultes atteints de cancer du poumon non à petites cellules. Des données supplémentaires provenant de l’étude phase III en cours Alex devront encore être fournies au 1er semestre.

Sur le marché élargi, Walter Meyer (+6,6%) a publié ses résultats annuels et annoncé sa fusion avec Tobler Technique du Bâtiment. La transaction se fera via émission de nouvelles actions et Walter Meier paiera environ 118 mio CHF à Wolseley, propriétaire de Tobler. Bank Linth (+0,3%) et la BC de Thurgovie (-0,4%) ont aussi publié leurs résultats annuels.

Helvetia gagnait 0,7% après que Berenberg a entamé la couverture à “buy”. Kudelski prenait 0,6% au lendemain de l’annonce du développement de la collaboration avec Twitter.

rp/jh

(AWP / 21.02.2017 10h16)