ATTRIBUTION DES MARCHES PUBLICS : Les chargés de marché des DFM à l’école

L’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS) continue sa série de formations pour le renforcement des capacités des acteurs du marché public. Elle a lancé lundi des sessions des formation à l’endroit des chargés de marché des directions des finances et du matériel (DFM) des départements ministériels sur les procédures de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public.

La cérémonie de lancement des sessions de formation a eu lieu au Centre de formation pour le développement. Elle était présidée par le représentant du président de l’ARMDS, Gaoussou Abdoul Gadre Konaté. Ces sessions de formation concerne les acteurs de la commande publique du district de Bamako sur les procédures nationales de passation, d’exécution, de contrôle et de règlement des marchés publics et des délégations de service public.
Ces sessions, s’inscrivant dans la stratégie de formation de l’ARMDS avec le soutien du Projet d’appui à la gouvernance économique, ont permis la formation de 568 acteurs de la commande publique sans compter les chiffres des sessions en cours et les quatre sessions prévues la semaine prochaine au bénéfice des acteurs de la commande publique de Ségou.
Pour l’année 2017, l’ARMDS prévoit la formation d’au moins 1500 acteurs de la commande publique conformément à son programme de formation. Ces sessions de formation répondent aux besoins croissant du nombre de marchés passés.
“Au regard de l’importance des marchés publics dans le développement d’un pays et plus particulièrement au Mali où cette importance s’affiche depuis 2013 par une augmentation de plus en plus croissante du nombre et du volume des marchés passés, la formation de l’ensemble des acteurs de la commande publique occupe naturellement une place hautement importante”, a informé M. Konaté.
Selon lui, en 2016, 1627 marchés ont été passés par les autorités contractantes pour un montant total de 696 095 265 670 F CFA, soit plus du double du volume des marchés passés en 2010 qui s’élevait à 313 984 283 869 F CFA.
La réalisation de cette mission de formation, a rappelé Gaoussou Abdoul Gadre Konaté, est une manière pour l’ARMDS de contribuer à la bonne gouvernance économique et à l’optimisation des dépenses publiques. Il a invité les participants à plus d’assiduité car leur maîtrise des textes et des outils réglementaires en matière de marchés publics constitue un des moyens efficaces permettant d’améliorer la gestion des deniers publics soumis aux règles régissant la commande publique.
Youssouf Coulibaly

——————————————————