APRES AVOIR TRAHI LEURS CAMARADES POUR UN POSTE MINISTERIEL : Maouloud Ben Kattra et son Snec réintègrent le Collectif des syndicats de l’Education

Sur instruction de l’ancien secrétaire général du Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec), alors ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle,  Maouloud Ben Kattra, le Snec était le seul syndicat de l’éducation en marge du Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016. Il vient de le réintégrer à la sortie de son mentor du gouvernement.

 

Pour mieux défendre les revendications des enseignants, les syndicats de l’enseignement fondamental et secondaire se sont réunis au sein d’un groupe dénommé Collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016.

Conformément au slogan “l’union fait la force”, les secrétaires généraux des syndicats de l’éducation au niveau fondamental et secondaire ont signé un accord pour former ce collectif afin d’uniformiser les revendications. Cette signature a eu lieu le 15 octobre 2016. Le Collectif est composé de Syldef, Syneb, Synesec, Synefct, Fénarec, Sypesco, Coses. Il s’est battu pour obtenir le statut particulier du personnel enseignant.

Seul le Syndicat national de l’éducation et la culture (Snec) était resté en marge du combat des syndicats de l’éducation. Selon nos enquêtes, cet isolement était motivé par l’ancien secrétaire général du Snec et à l’époque ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra.

Ce dernier, nommé à la surprise générale dans le gouvernement, aurait tout fait pour saboter l’union des syndicats de l’éducation. La meilleure manière de faire était de refuser l’adhésion du Snec afin d’affaiblir le Collectif face au gouvernement dont il était un membre.

Heureusement, son absence n’a pas eu de conséquences négatives sur le Collectif, car le Snec seul ne pouvait pas faire le poids face autres syndicats réunis. Il a fallu que le chef suprême du Snec soit chassé du gouvernement pour voir ce syndicat se transformer en véritable défenseur des enseignants.

C’est dans ce contexte que Maouloud ben Kattra et son syndicat ont signé leur retour dans la grande famille du collectif le 30 novembre 2018. Dans une lettre circulaire, le directoire des syndicats signataires, saisi par le Snec, a tenu une réunion le 29 novembre 2018 à la Maison de l’enseignant avec une délégation du Snec. Au cours de celle-ci, les membres du directoire ont décidé d’accueillir le Snec dans la grande famille. Du coup, Moustapha Guittèye est désigné comme représentant du Snec dans le directoire du collectif.

Une véritable humiliation pour l’ancien ministre Maouloud Ben Kattra et son syndicat qui rentrent sur la pointe des pieds dans le Collectif.

  1. Doumbia