AFFAIRE BOUKARY DAOU Dioncounda nomme les collaborateurs de son prisonnier

Des nominations qui sont certes attendues depuis plusieurs mois, mais très troublantes quand on sait que le président de la République par intérim est de ceux-là qui sont derrière les problèmes que connaît notre confrère depuis le 6 mars dernier, soit 27 jours de détention dont 9 jours de torture dans les locaux de la Sécurité d’Etat. D’ailleurs, comme on l’a écrit hier, les organisations professionnelles ont porté plainte contre le directeur général de la Sécurité d’Etat pour séquestration et torture de notre confrère Boukary Daou soumis “aux traitements cruels, inhumains et dégradants lors de ses 9 jours de détention dans les locaux de la Sécurité d’Etat où il a été séquestré, cagoulé, dénudé, menotté, enchaîné, assis prostré dans la position du forçat et jeté dans une cellule infestée de moustiques toute la nuit”. Ces violations ne font aucun effet sur Dioncounda qui continue de tenter de les justifier à ses interlocuteurs. Pauvre Mali !

Youssouf Coulibaly

L’ Indicateur Du Renouveau 2013-03-28 14:55:57