Une coalition de la diaspora exhorte à une protection des victimes de la COVID-19 Genève, Suisse, 1er juillet (Infosplusgabon) – Des leaders de la diaspora et des organisations communautaires à travers le monde ont exprimé mardi, leur solidarité avec les victimes de la COVID-19 confrontées à la xénophobie et à la discrimination, a indiqué l’Organisation internationale pour la migration (OIM).

L’OIM a déclaré dans un communiqué de presse, que la coalition de la diaspora s’est également ralliée à la cause des personnes victimes de violence du fait de la pandémie.

Plus de 200 fédérations et associations, qui soutiennent les communautés de la diaspora dans plus de 150 pays, ont signé un communiqué conjoint au cours des derniers mois, un communiqué dont le but est de créer une “nouvelle normalité” où des sociétés vont trouver davantage de capacités en termes de diversité et de soutien mutuel.

Organisé par l’OIM à travers la plate-forme de sa diaspora, le communiqué a été publié conjointement par la fédération des professionnels chinois du Royaume-uni et la plate-forme pour le développement de la diaspora Europe-Afrique.

Les autres membres de l’organisation incluent également le Réseau africain de la diaspora (RAD) et Coalicio’n por Venezuela.

“Le communiqué réaffirme l’importance de la justice raciale et sociale et la nécessité d’établir une unité autour des personnes, nonobstant leurs origines raciales, la couleur de la peau et leurs appartenances cultuelles en ce moment difficile et lors de la reconversion post-pandémique”, a déclaré le directeur général de l’Organisation internationale pour la migration, Antonio Vitorino.

“Plus maintenant que jamais, la sécurité de notre société, de manière globale, dépend de la protection efficace des plus vulnérables”, a-t-il ajouté.

“La xénophobie et la discrimination sapent notre riposte à la COVID-19 et nos efforts pour remédier aux impacts socio-économiques de la pandémie”, a ajouté la coalition.

Le communiqué conjoint publié informe également que les impacts socio-économiques de la pandémie pèsent lourdement de manière disproportionnée sur les couches les plus vulnérables et les éléments marginalisés des sociétés, y compris les migrants.

Les signataires du communiqué ont également convenu de se rencontrer à nouveau pour former une coalition mondiale d’organisations de la diaspora animées par les mêmes idées et engagées à travailler ensemble pour solutionner les problèmes découlant du contexte actuel dans lequel se trouve le monde.

On signale également que la première réunion virtuelle de la coalition sera organisée le 8 Juillet à 16h (GMT+2).

Tous les signataires et les autres organisations intéressées sont invités à prendre part aux réunions de formation pour décider de la structure et des priorités de la coalition.

L’objectif, d’après le communiqué , est de soutenir le maximum possible de membres de la diaspora vulnérables en partageant et en prenant des mesures efficaces pour faire face aux difficultés auxquelles ils sont confrontés à l’échelle planétaire.

La Fédération des professionnels chinois du Royaume-uni a recruté des professionnels issus de plus de 50 pays pour mettre sur pied un centre de soutien virtuel destiné à des œuvres caritatives au niveau local.

En consultation avec les Nations unies, la coalition ambitionne de sauvegarder les personnes les plus vulnérables au Cameroun, où d’innombrables cas ont été identifiés.

FIN/ INFOSPLUSGABON/PKM/GABON2020