Un nouvel Institut Goethe pour le Sénégal

Le président Frank-Walter Steinmeier, a posé ce lundi, la première pierre du nouveau centre culturel allemand. Sa construction est confiée à Francis Kéré.

En visite à Dakar, le président allemand, Franck Walter Steinmeiera posé ce lundi [21.02.22] après midi la pemière pierre du nouveau centre culturel allemand, l’Institut Goethe.
Apprendre les uns des autres, bâtir des passerelles entre l’Allemagne et le Sénégal : c’est ce qu’espère Frank-Walter Steinmeier en général et grâce à ce centre en particulier.
Le site s’étend sur 2.700 m2. Il est situé près de l’océan Atlantique et de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.
Le nouvel édifice se veut avant tout une œuvre écologique.
Pour sa construction, l’architecte Francis Kéré utilisera des matériaux locaux tels que l’argile et la latérite. Les murs du bâtiment seront constitués d’une double couche de briques, appelées briques de terre compressée (BTC).
Pour un avenir meilleur
“Je pense que pour un avenir meilleur pour nous tous, pas seulement en Afrique, mais pour nous tous sur cette planète, il est important de revenir en arrière et de n’utiliser que les matériaux que la nature nous permet d’utiliser et de ne pas continuer à exploiter la nature”, déclare Francis Kéré.
L’approche de Francis Kéré est à la fois traditionnelle et contemporaine, et le chantier fera également appel en grande partie à des travailleurs locaux.
“La construction est une tâche importante et cela nécessite beaucoup de gens qui travaillent ensemble mais qui ont aussi beaucoup d’expérience et qui transmettent leur savoir à la génération suivante. C’est donc un événement communautaire et j’ai bien introduit cela dans mes projets”, explique l’architecte dans un entretien à la DW.
Une oeuvre moderne Le nouvel Institut Goethe de Dakar devrait accueillir environ 600 étudiants. Des salles de vidéoconférence et de cours en ligne sont prévues ainsi qu’un studio d’enregistrement.
Philip Küppers, le directeur de l’Institut Goethe de Dakar, considère que le rôle de l’institut, présent dans la capitale sénégalaise depuis 1978, est avant tout de renforcer la compréhension mutuelle. Le nouveau centre culturel allemand sera construit autour d’un baobab, tout un symbole, selon Philip Küppers.
“Cet arbre a une symbolique très forte pour les Sénégalais. C’est le lieu où l’on se réunissait dans le village, où les anciens se réunissaient, où l’on discutait des thèmes, où se trouve peut-être aussi le petit tribunal local qui a parfois tranché un litige ou quelque chose de ce genre. C’est le lieu du débat et de l’assemblée. Et c’est exactement ce que fait un Goethe Institut : on réunit des gens pour discuter de choses, pour en faire quelque chose de nouveau”, explique Philip Küppers. Le nouvel Institut Goethe de Dakar devrait être inauguré en 2023.
Anabelle Steffes, Georges Ibrahim Tounkara
Source: dw.com