Trophée Babacar N’diaye 2020 des Africa Road Builders : le président égyptien reçoit le Super Prix grand bâtisseur Des prix spéciaux sont décernés au président ivoirien, Alassane Ouattara, et au président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina

ABIDJAN, Côte d’Ivoire, 15 juillet 2020/ — Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi a reçu le Super Prix grand bâtisseur du Trophée Babacar N’diaye, a-t-on appris lundi 14 juillet, auprès du Comité de sélection de Africa Road Builders qui décerne chaque année ce prix aux dirigeants africains ayant lancé ou exécuté des projets exceptionnels dans le secteur des routes, des transports et de la mobilité.

« Abdel Fattah Al Sisi a été récompensé pour le « leadership personnel » dont il a fait preuve lors de la conception et de la construction de projets au Caire comme la station de métro d’Héliopolis, ainsi que pour un projet de pont suspendu sur le Nil », a déclaré George Orido, porte-parole du comité de sélection des Africa Road Builders lors d’une première réunion virtuelle du groupe, à laquelle ont participé des intervenants de tous les pays.

Chaque année, la Conférence des Africa Road Builders réunit des représentants et des parties prenantes appartenant aux secteurs des infrastructures routières et des transports afin d’encourager le développement des réseaux routiers, des transports et de la mobilité en Afrique. La conférence de cette année avait pour thème : « Des routes et des moyens de transport pour améliorer la qualité de vie des populations en Afrique ».

« Pour leur “contribution remarquable dans le domaine des infrastructures et des interconnexions routières”, le président ivoirien, Alassane Ouattara, et le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, ont également reçu des prix spéciaux », a annoncé George Orido.

La remise des trophées aura lieu lors de la conférence finale des Africa Road Builders, organisée chaque année en marge des Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement.

S’exprimant au nom d’Akinwumi Adesina, Solomon Quaynor, vice-président de la Banque en charge du Complexe secteur privé, infrastructures et industrialisation, a adressé ses remerciements aux organisateurs de la conférence pour avoir reconnu le rôle de la Banque dans le développement des infrastructures routières du continent.

« Les transports routiers sont un facteur essentiel de productivité et de croissance socioéconomique durable.  Au cours des douze dernières années, la Banque a assuré le financement de projets de transports régionaux à hauteur de plus de 8 milliards de dollars. De ce fait, près de 13 000 km d’autoroutes régionales ont été construits sur 17 axes routiers, ainsi que 26 postes‑frontières à guichet unique », a déclaré Solomon Quaynor.

Parmi les intervenants ayant participé à la conférence se trouvaient également Carlos Lopes, président du Bureau de la Conférence, l’Ivoirien Pierre Demba, directeur général d’AGERoute, l’organisme de gestion du réseau routier de la Côte d’Ivoire, Raoul Jacquand, vice-président de Dassault Systèmes Afrique en charge du développement et des partenariats, et Émile Fort, directeur de Lumiplan pour l’Afrique de l’Ouest.

Fouad Safer, directeur des études sur les transports et les infrastructures au Bureau national des études et du développement (BNETD) de la Côte d’Ivoire, a indiqué que, parmi les problèmes à résoudre, figuraient notamment celui de l’équilibre entre le développement des villes d’Afrique et celui des transports, celui d’une meilleure professionnalisation des acteurs du secteur des transports routiers, celui du renouvellement des flottes de véhicules, ainsi que la promotion du développement des réseaux de transports routiers et de leur restructuration.

« Il est urgent de pouvoir disposer d’une nouvelle génération de transports en commun pour améliorer la qualité de vie de nos populations », a déclaré Fouad Safer.

Mamadou Faye, administrateur du Fonds sénégalais d’entretien routier autonome (FERA) a affirmé : « Les infrastructures routières sont le capital le plus onéreux d’Afrique. Sans un entretien correct et régulier, les routes se détériorent. Il ne s’agit donc pas seulement de construire, mais aussi d’entretenir et de disposer d’un modèle de financement pour l’entretien des réseaux routiers. En outre, nous devons investir dans les transports en commun et dans l’innovation. Cela est fondamental pour améliorer nos résultats. »

Ces prix ont été créés en l’honneur de Babacar N’diaye, président de la Banque africaine de développement de 1985 à 1995. Chaque année, le Comité de sélection des Africa Road Builders évalue avec attention les projets ambitieux et concrets ayant un réel impact sur la mobilité des populations.

Le Trophée Babacar N’diaye des Africa Road Builders est organisé par Acturoutes, une plateforme d’information sur les infrastructures et le réseau routier en Afrique, et par l’organisation Médias pour les infrastructures et le financement en Afrique (MIFA), un réseau de journalistes africains spécialisés dans les infrastructures routières. Le comité de sélection est composé de représentants des médias des cinq régions du continent travaillant à partir de rapports de médias et d’experts sur les questions liées aux réseaux routiers, aux transports et au développement durable.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).

 

Contact du presse :
Amba Mpoke-Bigg
Département de la communication et des relations extérieures
Banque africaine de développement
E-mail : a.mpoke-bigg@fdb.org

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement :
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) (www.AfDB.org) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l’Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 44 pays africains, avec un bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux.

Pour plus d’information : www.AfDB.org

SOURCE
African Development Bank Group (AfDB)

Contenu multimédia