Suspension du droit de vote du Mali à l’Onu • Le Trésor avait tiré la sonnette d’alarme • Ibk et son gouvernement sont coupés des réalités

Modibo Keïta, Prémier ministre de la République du Mali.

Notre pays, le Mali est inapte à voter aux Nations-Unies, pour non paiement de cotisation s’élevant à plus de 200 millions de FCFA. L’affaire de ce non paiement de la cotisation du Mali aux Nations Unies n’a pas finit de dévoiler tous ses secrets. Le Premier ministre, Modibo Keïta est convaincu que la situation traduit le laxisme de certains cadres au Trésor, et au niveau diplomatique.

Les enseignements, les conséquences et les conclusions qu’il a promis de tirer ont commencé par Sékou Kassé, le Représentant permanent du Mali auprès des Nations-Unies, dont la tête n’a pas résisté au Conseil des ministres d’hier.

Mardi sur l’Ortm, le premier ministre Modibo Keïta s’expliquait en pointant presque du doigts, des responsables du laxisme: « … c’est que le numéro de compte qui a été communiqué par les Affaires étrangères n’était pas le bon. Et la BCEAO qui était chargé de ce transfert a donc dû retourner au Trésor du Mali les sommes qui devraient être transférées.

Les fonctionnaires qui ont reçu ce retour là, auraient dû s’inquiéter, se poser la question du pourquoi. Mais non, ça na pas été le cas, comme si de rien n’était. Notre diplomatie qui aurait dû être très pointillée sur cette question n’a pas donc vérifié aussi… ». Il promettait de sévir dur, au point qu’on ne pouvait s’empêcher d’imaginer des têtes tomber au niveau du Trésor, des Affaires étrangères et à la Représentation permanente du Mali aux Nations-Unies.

Mais cette nuit a été longue pour les services du Trésor, qui par l’intermédiaire du secrétaire général de la section syndicale, Aguissa Zouladeïni Maïga et ses collaborateurs, ont exprimé le mercredi 27 janvier, leur étonnement. Le syndicat apporte copie des deux lettres que ce service, notamment le Payeur général du Trésor a envoyées au Directeur général du Budget pour lui signifier : « … que les ordres de transfert émis en règlement des mandats … ont été rejetés par la Beceao au motif que les références des comptes bancaires des bénéficiaires sont erronées…. Par conséquent, je vous demande de bien vouloir me faire parvenir les bonnes coordonnées bancaires en vue du règlement diligent : numéro de compte normalisé comprenant le code swith ou le code IBAN ainsi que la désignation de la banque. Je vous remercie de votre bonne collaboration », stipule la lettre du Trésor au Directeur général du Budget.

Ainsi dans cette correspondance dont nous avons eu copie, le secrétaire général de la section syndicale du Trésor, Aguissa Zouladeïni Maïga et ses collaborateurs, Niaga Keïta, Diakaridia Diomo ont donné la preuve qu’ils ne sont pas restés comme si de rien n’était.

Prenant l’ampleur de la gravité de la situation, le Premier ministre Modibo Kéita a promis d’en « tirer tous les enseignements, toutes les conséquences et prendre toutes les mesures appropriées pour qu’un tel laxisme ne porte pas un ombrage… à l’image de notre pays ». L’exhibition ce mercredi par le syndicat du Trésor, des lettres en date du 8 juin, et du 27 aout 2015, pour ressasser que les transferts ont échoué parce que les numéros étaient mauvais, n’ont apparemment eu aucune réponse, alors même que ce service a insisté pour obtenir le bon numéro de compte. Du coup le centre des présumées responsabilités semblent se déplacer du Trésor à la Direction du Budget. Mais on ne peut jurer de rien, attendons de voir.

Le trésor qui s’est senti indexé par le discours du PM a eu raison de réagir. C’est désormais ça, le Premier ministre a donné le ton de ce tournant, que tous ceux qui se sentent concernés par une situation, à tous les niveaux de responsabilité du pays, viennent s’expliquer. A commencer par lui-même, que personne ne dise plus, « je ne suis pas à la barre ! ».

Ainsi le Trésor avait alerté par deux lettres, le directeur général du budget qui est l’ordonnateur des dépenses publiques, afin de faire parvenir les bonnes coordonnées bancaires en vue du règlement diligent du paiement de cotisation du Mali envers les Nations Unies.

Ainsi ces lettres (en fax similé) portent comme objet : « Demande de bonnes coordonnées bancaires suite au rejet du transfert par la BCEAO ». Adressée à Monsieur le Directeur du Budget, on peut y lire : « J’ai l’honneur de vous informer que les ordres de transfert émis en règlement des mandats ci-après ont été rejetés par la BCEAO au motif que les références des comptes bancaires des bénéficiaires sont erronées.

Il s’agit de BE 212, mandat 548 de FCFA 8 226 620 émis en faveur de NU BUDGET DES TRIBUNAUX DE PAIX ; BE 212, mandat 546 de FCFA 104 322 500 émis en faveur du BUDGET ORDINAIRE DES NATIONS UNIES; BE 212, mandat 547 de FCFA 80 491 565 émis en faveur de NU BUDGET DES OPERATIONS MAINTIEN DE PAIX ; Par conséquent, je vous demande de bien vouloir me faire parvenir les bonnes coordonnées bancaires en vue du règlement diligent : numéro de compte normalisé comprenant le code swith ou le code IBAN ainsi que la désignation de la banque.

Je vous remercie de votre bonne collaboration ». La première lettre signée le 8 juin par le payeur général du trésor adressé au directeur général du budget.

13 cas de mauvais numéro

S’en est suivie une deuxième lettre en date du 27 août 2015, avec le même objet. Mais la particularité de cette lettre est qu’elle récapitule au moins 13 cas de transferts rejetés pour cause de mauvais numéro de compte : « au motif que les références des comptes bancaires des bénéficiaires sont erronées ». Voici la teneur de cette deuxième lettre : « Monsieur le Directeur général du budget, J’ai l’honneur de vous informer que les ordres de transfert émis en règlement des mandats ci-après ont été rejetés par la BCEAO au motif que les références des comptes bancaires des bénéficiaires sont erronées. Il s’agit de : BE 1330, mandat 2167 de FCFA 26 000 émis en faveur de MISNUS ; BE 1330, mandat 2165 de FCFA 384 025 émis en faveur de FNUOD; BE 1330, mandat 2168 de FCFA 500 000 émis en faveur de CREFIAF ; BE 1332, mandat 2173 de FCFA 268 942 émis en faveur d’INTOSAI ; BE 48, mandat 73 de FCFA 33 709 630 émis en faveur de l’ORGANISATION MONDIALE DUTOURISME ; BE 194, mandat 497 de FCFA 15 000 000 émis en faveur de l’UNICEF NDEADKKK ; BE 916, mandat 1137 de FCFA 10 823 290 émis en faveur de SOGEFRPP ; BE 2232, mandat 2589 de FCFA 18 053 631 émis en faveur de l’ORGANISATION DU TRAITE DE L’INTERDICTION COMPLETE DES ESSAIS NUCLEAIRES ; BE 747, mandat 1841 de FCFA 25 000 000 émis en faveur de l’AOAS ; BE 1010, mandat 2345 de FCFA 62 083 910 émis en faveur de RÉADAPTATION ; BE 212, mandat 548 de FCFA 8 226 620 émis en faveur de NU BUDGET DES TRIBUNAUX DE PAIX ; BE 212, mandat 547 de FCFA 80 491 565 émis en faveur de NU BUDGET DES OPERATIONS MAINTIEN DE PAIX ; BE 212, mandat 546 de FCFA 104 322 500 émis en faveur du BUDGET ORDINAIRE DES NATIONS UNIES ; Par conséquent, je vous demande de bien vouloir me faire parvenir les bonnes coordonnées bancaires en vue du règlement diligent : numéro de compte normalisé comprenant le code swith ou le code IBAN ainsi que la désignation de la banque. Je vous remercie de votre bonne collaboration », stipule la lettre du Trésor.

Comme ont le voit le PM accuse, le Payeur général du Trésor se disculpe. La balle est dans le camp de la direction générale du budget. Va-t-elle s’expliquer ?

Aguibou Sogodogo
B. Daou

1 COMMENTAIRE

  1. BONJOUR CHERS LECTEURS, CHÈRES LECTRICES.
    TOUTE L’ÉQUIPE DE DIASPORACTION VOUS REMERCIE INFINIMENT POUR VOTRE FIDÉLITÉ AU SITE.
    VOUS POUVEZ AJOUTER VOS COMMENTAIRES AUX DIFFÉRENTS ARTICLES EN VOUS CRÉANT UN COMPTE. IL SUFFIT POUR CELA DE CLIQUER SUR L’ONGLET « CONNECTER / REJOINDRE » PUIS SUR « CRÉER UN COMPTE » PLACÉ EN HAUT DU SITE BONNE LECTURE.

Comments are closed.