Société : Campagne “Tous et chacun” pour la réduction de la mortalité maternelle

 

L’objectif est d’accroître la couverture des services et pratiques efficaces qui sauvent la vie des mères, nouveau-nés et enfants dans la perspective de l’atteinte de OMD 4, 5 et 6 par le Mali, la sensibilisation continue.

L’objectif de la rencontre avec les leaders religieux est de partager avec eux les objectifs et les résultats attendus de la Campagne ‘Tous et Chacun’ sur la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Mali et échanger sur l’état des lieux de la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Mali.

La volonté est d’amener les leaders religieux à s’engager davantage pour une réduction conséquente de la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Mali.

Selon Dr Binta Keïta, représentante du directeur national de la santé, malgré les progrès de la science, des milliers de nouveau-nés, d’enfants de moins de 5 ans et de mères perdent la vie au Mali par des causes très souvent évitables. A l’en croire ces causes sont entre autre l’asphyxie, la pneumonie, la diarrhée, le paludisme, la malnutrition pour les enfants et l’hémorragie, l’hyper tension artérielle, les infections pour les femmes en couche.

Une implication des religieux contribuera à endiguer ce fléau à travers des prières, des prêches à l’endroit du public sur les bonnes pratiques à adopter, des actions de plaidoyer/lobbying auprès des autorités nationales et des partenaires au développement. Le président Mohamoud Dicko, a pour sa part indiqué que l’islam est une religion universelle qui traite de toutes les questions liées à l’homme. Il a souligné que notre pays est classé parmi les pays dont les progrès sont insuffisants en matière de santé maternelle, néonatale et infantile car plus de 30 000 nouveau-nés et 3500 femmes meurent chaque année. « Le Mali est certes pauvre, mais cette pauvreté ne doit pas nous confiner dans la fatalité et l’inaction. L’accompagnement des religieux ne fera pas défaut », a-t-il conclu.

Aguibou Sogodogo

Le Républicain Mali 22/12/2011