SECURITE AU MALI : Les acteurs de Dcaf en conclave

Dans le cadre du programme de renforcement de la gouvernance  du secteur de la sécurité au Mali, le Centre de Genève pour le contrôle démocratique des forces armées (Dcaf), en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, organise du 29 au 31 janvier 2019 à lhôtel Salam de Bamako un atelier dévaluation à mi-parcours et de planification du programme de la gouvernance du secteur de la sécurité 2017-2020.
Lobjectif est délaborer un plan opérationnel du commissariat à la Réforme du secteur de la sécurité (RSS) au Mali et dévaluer le dernier trimestre de 2017. La cérémonie douverture était présidée par le commissaire à la RSS, Ibrahima Diallo, en présence du chef de division de Dcaf, Mme Anne Bennett, et plusieurs acteurs de la sécurité. Aux termes de deux jours, les acteurs de la sécurité devront élaborer un nouveau plan opérationnel dici 2020.
Le commissaire à la RSS, Ibrahima Diallo, a déploré certaines activités qui nont pu être exécutées en raison de contraintes diverses.
“Ce combat doit être mené sans précipitation. Notre rôle est en effet  important dans la mise en uvre de certains points de laccord pour la paix, notamment ceux ayant trait à lidentification des critères, quotas et grades dintégration à la police territoriale et municipale ou à la détermination de la nouvelle armée reconstituée. Toutes choses devant contribuer à renforcer la confiance entre les différentes parties signataires de laccord”, a-t-il dit.
Il a invité les participants à engager des discussions franches et cordiales afin quaux termes de latelier cette structure puisse disposer dun plan opérationnel leur permettant de travailler efficacement dans le but de garantir le retour dun climat de paix et de stabilité durable au Mali. Il a remercié les partenaires techniques et financiers pour leur accompagnement pour la réussite du programme.
“Jexhorte à poursuivre laccompagnement de Dcaf pour la sécurité des personnes et leurs biens. Nous nous engageons pour la réussite de notre programme”, a déclaré Mark Downes, représentant de Dcaf.
Adama Diabaté