SANTE NEONATALE, INFANTILE ET MATERNELLE : Keneya Jemu Kan accompagne les médecins de campagne

En vue de satisfaire la demande potentielle de services de planification familiale évaluée à 40 %, le projet Keneya Jemu Kan, avec le soutien de l’USAID Mali, a remis 46 kits d’insertion et de retrait d’implants DIU et des lots de produits d’une valeur de 12 342 600 F CFA à l’Association des médecins de campagne. C’était ce vendredi 26 octobre à Sotuba.

La mobilisation des partenaires du Mali pour l’accès des services de planification familiale et la santé de reproduction reste perceptible. L’opération de remise de kits par le projet Keneya Jemu Kan s’inscrit dans cette optique. Ce matériel composé de 46 kits d’insertion et de retrait d’implants DIU et des lots de produits d’une valeur de 12 342 600 FCFA, sera utile pour l’accompagnement du secteur public et l’amélioration des indicateurs de la santé maternelle, néo natale et infantile au Mali.

Selon le directeur-pays du projet USAID Keneya Jemu Kan, Issiaka Daffé, le projet Keneya Jemu Kan, financé par l’USAID, s’occupe principalement de la communication et de la promotion de la santé. “Il intervient dans le domaine de la planification familiale et la santé de la reproduction, la santé maternelle et infantile. La lutte contre le paludisme, la prévention, le traitement du VIH/SIDA, la promotion de l’hygiène de l’eau et l’assainissement (WASH) et la nutrition sont les champs d‘intervention de l’ONG”, expliquera-t-il.

“Ce projet a trois composantes : la communication pour le changement social et de comportement, le renforcement des capacités des structures de l’Etat et des ONG et le marketing social des services et produits de santé. Keneya Jemu Kan, à travers son volet marketing social, veille à l’accès et l’utilisation des produits au sein des segments de populations prioritaires. Il exploite les canaux de distribution commerciale existants au Mali pour toucher toutes les franges de la population”, précisera-t-il.

“Sauver 15 millions  de femmes par an”

Selon le directeur-pays, chaque année à travers le monde, 10 à 15 millions de femmes et de jeunes filles sont victimes de traumatisme, d’infection et d’invalidité causés par des complications liées à des grossesses en majorité non planifiées ct non désirés. “Selon le dernier Enquêtes démographiques et de santé du Mali (EDSM), le risque de mortalité infantile varie fortement en fonction de l’intervalle qui sépare deux grossesses consécutive…”.

“Au Mali, la demande potentielle des services de planification familiale est évaluée à 40 % et les besoins non satisfaits de PF sont de 30,3 % selon EDSM V”, ajoute-t-il.

Le représentant du Conseil national de l’ordre des médecins, Dr. Boureima Kelly, a fait savoir que ce don est un appui de taille dans l’atteinte des objectifs de la planification familiale. “Nous sommes un bureau mis en place il y a 6 mois. Mais lors de la passation de service, nous avons fait le constat que le Projet Keneya est un partenaire stratégique. Le matériel offert contribuera, nul doute, à la réduction de la mortalité maternelle et infantile surtout dans les zones d’intervention”, témoigne-t-il. Et d’assurer du bon usage du matériel.

Bréhima Sogoba