Right to Play en Forum National sur «Sport et développement»

En prélude à l’évènement, Dennis Bright, Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et francophone de l’ONG internationale, Boris Fidèle Degan, Directeur National pour le Mali et Amadou Cissé, Directeur des programmes de Right to Play dans notre pays ont animé une conférence de presse à l’Hôtel Mandé le 6 septembre dernier.

Le concept de Sport pour le développement  vise à augmenter les opportunités de conscientisation et de participation des enfants des zones ciblées par Right to Play à l’aide d’un programme de jeux et de sport pour le développement et l’épanouissement de l’enfant. Selon ses initiateurs, c’est un projet d’épanouissement des enfants, particulièrement les scolaires, grâce à leur participation régulière à des séances de jeux structurés. Ces activités ludiques, soutenues par des discussions, permettent aux enfants de développer des compétences de vie telles que l’estime de soi, le fair-play, le respect, la discipline, la coopération, la confiance en soi, la communication et la résolution des problèmes.

S’y ajoute le concept de “Sport au service du développement et de la paix” initié par l’Organisation des Nations unies et qui promeut l’utilisation intentionnelle du sport, de l’activité physique et du jeu pour l’atteinte des objectifs de développement et de paix, ainsi que les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Right to Play, dont le siège est à Toronto, au Canada, est implantée au Mali depuis 2002. Ses programmes sont mis en œuvre dans les Régions de Sikasso et Ségou et le District de Bamako. 636 animateurs et enseignants, dont 286 femmes, y sont impliqués et 39 294 enfants, dont 50% de filles, et 219 structures éducatives, dont 193 écoles et 26 structures communautaires ont déjà été couverts par les programmes mis en œuvre par l’ONG internationale.

C’est pour partager et capitaliser ces acquis que Right to Play organise le Forum national de Bamako. Il se déclinera en exposés suivis de débats, jeux dynamiques et travaux en ateliers. Des communications sur Sport pour le développement et OMD; Sport et éducation; Sport et Santé et Sport et handicap seront présentées aux participants, fonctionnaires, responsables de collectivités décentralisées et des services déconcentrés de l’Etat, membres d’ONGs partenaires, bailleurs de fonds et autres décideurs.

L’objectif principal du forum est de mener une réflexion sur la contribution du sport dans la promotion de la santé, l’amélioration de la qualité de l’éducation, la réduction de la pauvreté et la lutte contre l’exclusion. Tout ceci afin de démontrer, gâce aux bons résultats enregistrés par Right to Play dans notre pays,  à nos autorités nationales et à nos partenaires au développement la contribution hautement bénéfique du Sport pour le Développement (S4D) à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Right to Play intervient actuellement dans des programmes pour les enfants et les communautés dans plus de 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen Orient et en Amérique latine. L’ONG collabore étroitement avec les Agences des Nations Unies comme l’UNICEF, l’UNHCR, GAVI ou l’OMS et avec des agences de coopération bilatérales ou multilatérales, comme l’ACDI (Agence Canadienne de Développement International) au Mali, depuis 2007.

Rappelons, pour conclure, le beau slogan de Right to Play: “Quand les enfants jouent, le monde y gagne”.

Ramata Diaouré

Le 22 Septembre

12/09/2011