Reforme administrative :Le CPD joue sa participation

Le Club perspectives et développement (Cpd), en partenariat avec le commissariat au développement institutionnel (Cdi), a organisé le dimanche dernier, un colloque intitulé ” réforme de l’Etat et services rendus aux usagers”. Une journée qui a été mise à profit pour débattre des principales mesures mises en œuvre pour favoriser la modernisation de l’Etat depuis 2002. Aussi, il a été question de l’impact de ces mesures sur la qualité des services rendus aux usagers. Sans oublier la place et le rôle des technologies de l’information et de la communication dans la réforme de l’Etat au Mali.

Le président du Club perspectives et développement, Ahmed Diane Séméga, a souligné  que le Mali a fait des avancées notables dans la modernisation de l’administration. Le ministre de la fonction publique et de la réforme de l’Etat, Adoul Wahab Berthé, abonde dans le même sens. Pour lui, la création du commissariat au développement institutionnel vise à donner une démarche nouvelle à la réforme de l’Etat. Quant au commissaire au développement institutionnel, Ousmane Oumarou Sidibé, il a présenté la réforme de l’Etat depuis 2002. Avant d’expliquer que beaucoup d’actions ont été menées dont la réalisation des manuels de procédures pour les ministères. Et la création des directions des ressources humaines est aussi à mettre au compte des actions du Cdi, à en croire M. Sidibé.

L’occasion était toute trouvée pour le ministre délégué au budget, Lassine Bouaré, de donner des précisions sur la réforme budgétaire au Mali. Selon M. Boiré, 2009 constitue un solide exercice budgétaire positif pour notre pays. Le Cpd entend susciter, à travers cette journée, des échanges entre différents acteurs sur l’état des lieux et l’impact de la réforme de l’Etat et sur les relations administration-usagers, singulièrement l’impact de la modernisation de l’Etat sur la performance de l’administration par rapport à la qualité des services rendus aux citoyens.

A.D

Indicateur 22/11/2010