PROCESSUS ELECTORAL Les législatives prévues les 27 octobre et 17 novembre 2013

Le traditionnel cadre d’échange du département de l’Administration territoriale et de l’Aménagement du territoire avec la classe politique a eu lieu le jeudi dans la salle de réunion du gouvernorat du district de Bamako. Les participants ont mis à profit le cadre pour formuler des recommandations permettant  la bonne tenue des élections législatives transparentes équitables et incontestées.

Le ministre de l’Administration territoriale et de l’Aménagement du territoire, le général Moussa Sinko Coulibaly, a souligné dans son exposé que la tenue des législatives est la continuation de ce que l’administration, la société civile et la classe politique ont proposé dès le début de la transition dans la feuille de route du gouvernement. Et les défis de cette transition, selon le ministre, ne peuvent être relevés sans l’organisation des législatives.   « Ces scrutins sont respectivement annoncés le 27 octobre pour le 1er tour avec la possibilité de faire 3 semaines plus tard le 2e tour. Ils seront donc organisés par le prochain gouvernement d’Ibrahim Boubacar Keïta », a expliqué le général Sinko Coulibaly, avant de dire que les dates ont été choisies après une large consultation avec les organes en charge de la gestion du processus électoral.

S’agissant des couacs enregistrés lors de la présidentielle, le ministre a rassuré la classe politique que les acteurs ont suffisamment de temps pour corriger les erreurs. « Une opération est en cours au niveau du département pour faciliter la mise à jour du fichier. Avec un délai de 2 mois, nous avons la possibilité de faire la mise à jour du fichier », a-t-il déclaré.

Nabila Ibrahim Sogoba  

L’indicateur Renouveau 2013-08-23 08:36:14