Mali: COVID-19  La pandémie dépasse les 25 cas avec 2 décès

Nouveau,deces,Mali

La chaîne de contamination de la pandémie du Covid-19 se poursuit hélas au Mali, longtemps épargné. Des 4 cas mercredi et jeudi derniers, la maladie s’est étendue à 7 autres personnes (11) dans la journée du vendredi 27 mars, puis 18 et 20 cas le dimanche avec un décès et 25 cas au total avec 2 décès le lundi dernier. Sans compter le nombre important des cas suspects.

Le lundi dernier, dans son communiqué en vue de tenir régulièrement informés les populations, le ministère de la Santé et des Affaires sociales notaient 5 nouveaux cas du covid-19. Il s’agit de due nouveaux cas en commune I, deux nouveaux cas en commune VI du district de Bamako et d’un cas à Kalaban coro , cercle de Kati, dans la région de Koulikoro. Ce qui porte le nombre total de cas du coronavirus au mali à 25.

Rappelons que dans son communiqué du mercredi 25 mars, l’on pouvait lire ceci : « Le Gouvernement de la République du Mali, conformément à son engagement de tenir régulièrement informée l’opinion nationale et internationale sur l’évolution de la situation épidémiologique au Mali, informe, que dans la nuit du mardi 24 mars 2020, les services de santé ont enregistré deux (2) cas testés positifs au Coronavirus (COVID-19).

Il s’agit de deux (2) personnes de nationalité malienne rentrées de France les 12 et 16 mars 2020. Le premier cas est une dame de 49 ans résident à Bamako. Le 2ème cas est un homme de 62 ans à Kayes.

Les deux cas sont actuellement pris en charge par les autorités sanitaires du pays. Le Gouvernement rassure que toutes les dispositions sont prises pour une meilleure gestion des cas et invite les populations à rester sereines et à respecter strictement les mesures de prévention recommandées. ». Cela sera suivi le lendemain jeudi de deux nouveaux cas avant que la maladie n’étende ses hideux tentacules, passant à 11 cas dans la mi-journée du vendredi 27 mars, puis à 18 et à 20 cas avec un décès dans la journée du dimanche 29 mars. Ce qui n’a pas empêché le 1er tour des élections législatives de se tenir avec un très faible taux de participation.

Alors que l’on venait de passer la première phase du couvre-feu décrété par le président de la République et qui commençait le jeudi de 21 heures au vendredi à 5 heures du matin.

BDS

Mali horizon