LUTTE CONTRE LE TERRORISTES Des renseignements maliens percutants

La traque des terroristes par les services de renseignements maliens donne de plus en plus des résultats. Une quinzaine de présumés terroristes de diverses nationalités ont été arrêtés depuis le mois de mars à nos jours dans plusieurs localités du pays. Les personnes arrêtées depuis quelques jours au nord et au centre et tout récemment au sud du pays sont impliquées dans différentes attaques et opéraient le plus souvent en coordination.

Avant l’arrestation du Mauritanien Fawaz Ould Almeida, présenté comme le cerveau de la fusillade du restaurant “La Terrasse”, des attaques de Sévaré, de l’hôtel Radisson Blu et plus récemment celle contre le quartier général des forces européennes EUTM à Bamako, les forces spéciales des services de renseignements maliens avaient procédé dans la nuit du samedi 16 avril dernier à l’arrestation de Aliou Doumbia considéré comme étant “le chauffeur du commando de l’attaque de Grand Bassam en Côte d’Ivoire”.
Le jeudi 7 avril, les FAMa avaient aussi arrêté sept autres présumés terroristes dans le cercle de Nara, non loin de la frontière mauritanienne après avoir arrêté trois jours avant un autre terroriste nigérian le lundi 4 avril dans la localité de Diabaly, région de Ségou. Selon des sources militaires les huit hommes seraient des combattants du Front de libération du Macina, dirigé par Hamadoun Kouffa.
Quelques jours avant, dans le Nord du pays les forces maliennes avaient arrêté le vendredi 25 et samedi 26 mars deux présumés complices de l’attaque de Grand-Bassam avant de mettre la main le 29 mars au sud du pays sur Souleymane Kéita, l’émir de la katiba Halid Ibn Walid, une branche d’Ançar Eddine, suspecté d’avoir organisé les attaques de Misséni et de Fakola dans la région de Sikasso.
Selon plusieurs sources proches de l’enquête, toutes ses arrestations ont été possibles grâce à l’exploitation du répertoire du téléphone de l’un des assaillants de Grand-Bassam avant de conclure que tous ces présumés terroristes agissent souvent de manière concertée et coordonnée.
Pour certains observateurs, les récentes arrestations des présumés terroristes dénotent de la volonté des forces de sécurité maliennes à lutter contre le terrorisme. Ils estiment que “ces dernières arrestations doivent permettre de démanteler plusieurs cellules terroristes, si les enquêteurs parviennent à faire parler les personnes arrêtées”.
M. D.

Source:L’indicateur du RENOUVEAU.