Lutte contre le paludisme : des MILD pour les militaires

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP) a procédé le mardi dernier dans le cadre de la lutte le paludisme et pour la bonne santé des soldats à la remise d’un lot de 3200 moustiquaires imprégnées à longue durée (MILD) d’une valeur de plus de 11 millions de F CFA. Ce don améliorera les conditions de vie des soldats dévoués à la sécurité nationale. La remise a été faite par Mme le MSHP, Dr. Togo Marie-Madeleine Togo, au colonel-major Alpha Diaw.

Chimio-prévention saisonnier contre le palu : la campagne débute ce matin à Bamako
Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP) lance dans le district de Bamako du 1er au 4 septembre 2016 la campagne de chimio-prévention saisonnier (CPS). La chimio-prévention du paludisme saisonnier est définie comme “l’administration intermittente d’un traitement complet par un médicament antipaludique pendant la saison de haute transmission du paludisme pour éviter la maladie, l’objectif étant de maintenir des concentrations thérapeutiques de médicament antipaludique dans le sang pendant la période où le risque de contracter le paludisme est plus élevé”.
Elle se fera en 4 passages (avec un mois d’intervalle) et consiste en un cycle de traitement complet par la Sulfadoxine-pyriméthamine (SP) et l’Amodiaquine (AQ), qui seront administrés gratuitement à des enfants âgés de 3 à 59 mois. Cette opération est lancée depuis le mois de juillet à l’intérieur et va concerner les 65 districts sanitaires du pays.
Le paludisme est la première cause des motifs de consultation (40 %) dans les services de santé au Mali et constitue la première cause de décès chez les enfants de moins de 5 ans.
La campagne de CPS permettra de réduire considérablement l’incidence du paludisme sur les enfants de 3 à 59 mois. Pour la réussite de l’opération, le MSHP invite la population à l’accompagnement.
Les régions de Mopti et Sikasso sont les plus touchées cette année par le paludisme. Une situation, expliquent les spécialistes en santé publique, liée à la pluviométrie à Sikasso et à la rétention d’eau dans la région de Mopti.
O. D.