Libéria: aucun étudiant n’a réussi l’examen d’entrée

Pour les autorités de l’université, les raisons ont seraient le manque de motivation des étudiants, ainsi que leur mauvaise maîtrise de la langue anglaise.

Une histoire invraisemblable, qui a fait réagir la présidente libérienne elle-même : la prix Nobel de la paix Ellen Johnson Sirleaf estime que ces résultats sont dus à la situation “catastrophique” du système éducatif au Libéria.

Le pays est sorti d’une guerre civile longue et destructrice il y a une dizaine d’années, mais peine à mettre en place un système d’éducation obligatoire correctement financé.

Quoi qu’il en soit, la situation est assez intrigante pour que la ministre de l’éducation décide de mener son enquête. “C’est carrément un massacre”, commente-t-elle.

En attendant, les étudiants interrogés par le reporter de la BBC sont abattus : ils nous ont volé nos rêves, disent-ils.

W. F., avec BBC