LES DEPUTES FACE A L’ENGRAIS FRELATE:Oumar Mariko interpelle le ministre Tréta ce jeudi

oumar mariko o 0

Après ses interpellations le 19 mai et 18 juin respectivement par les députés Bafotigui Diallo et Bakary Koné, Bocary Tréta s’expliquera de nouveau devant l’Assemblée nationale sur l’engrais frelaté. Il aura en face d’Oumar Mariko, député de la majorité présidentielle, le jeudi 2 juillet 2015.

Conformément à l’article 90 du règlement intérieur de l’institution, l’honorable Mariko a saisi le bureau de l’A. N. le 22 juin des questions orales adressés au ministre du Développement rural. Les questions portent sur le scandale des intrants, l’accaparement des terres et sur la mise en place des structures de l’UN-SCPC et celle du GIE-UN-SCPC/CMDT/OHVN approvisionnement en intrants et appareils de traitement.

Dr. Mariko, dans sa correspondance à Tréta, regrette que “votre nomination à la tête du département du Développement rural a suscité en nous tous de grands espoirs, ayant connu en vous l’homme d’Etat doublé du militant. Mais l’attente se fait longue et les pratiques que nous avons combattues ensemble dans l’opposition au lieu de cesser, sont plutôt renforcées. Aussi cela m’amène à vous poser un certain nombre de questions”.

Oumar Mariko se dit fondé à faire cette interpellation après que Tréta lui ait réservé “une fin non-recevoir méprisante” à toutes ses demandes de rencontre autour du problème des expropriations des paysans de Sanamandougou, Saou Zemesso et de Niono. Le ministre du Développement rural aurait même refusé une visite de terrain à laquelle Mariko l’avait convié.

Lors de la séance, l’honorable Oumar Mariko demandera à son interlocuteur de retirer aussi ses écarts de langage à l’endroit de tous les députés “sans aucun fondement” lors de son interpellation par Bakary Koné le 18 juin dernier.

Mariko veut aussi des explications sur le marché gré à gré de plus de 4,2 milliards de F CFA attribué à une entreprise locale pour les 17 000 tonnes de la chaux agricole, un nouveau produit que les paysans ont utilisé cette années sans savoir de quoi ça retourne.

Maliki Diallo

Source: L’Indicateur Du Renouveau 30/06/2015