Française tuée en Autriche en 2014: la piste mène en Allemagne

Vienne – L’homme qui a tué la jeune étudiante française Lucile Klobut en Autriche en janvier 2014 a à nouveau frappé en novembre dernier, tuant un joggeuse en Allemagne, ont annoncé jeudi la police et le parquet autrichiens.

Les policiers ont souligné avoir formellement fait le lien entre le meurtre de la jeune Française âgée de 20 ans et celui en novembre d’une joggeuse de 27 ans à Endingen près de Fribourg, dans le sud-est de l’Allemagne, non loin de la frontière française.

Les analyses de traces d’ADN relevées sur les deux scènes de crime “ne laissent aucune place au doute” quant au fait que les deux jeunes femmes ont été tuées par un même homme, a déclaré Hansjörg Mayr, un porte-parole du parquet autrichien, lors d’une conférence de presse.

Lucile Klobut, originaire de la région lyonnaise, avait été retrouvée morte le 12 janvier 2014 au matin sur les bords de la rivière Inn à Kufstein, au Tyrol autrichien, victime de plusieurs violents coups à la tête.

La jeune Française, qui effectuait un séjour Erasmus dans cette localité de l’ouest de l’Autriche, avait été agressée alors qu’elle rentrait d’une soirée. Le portrait-robot d’un suspect avait été diffusé sans permettre d’arrestation.

Outre l’ADN, les enquêteurs ont relevé des similitudes dans le mode opératoire mis en oeuvre pour les deux crimes, notamment l’utilisation d’un objet contondant. Selon la police, Lucile avait été tuée à l’aide d’un tuyau de fer, retrouvé par la suite dans l’Inn.

(©AFP / 26 janvier 2017 14h01)