EN UN MOT: De la drogue parachutée dans le désert

dramane aliou Dak

Les mêmes services qui avaient évoqué le passage dans les environs de Tabankort, de convois de drogues en mars dernier au vu et au su des forces Barkhane et de la Minusma qui se dédouanent de ne pas avoir la mission de combattre les terroristes et les narcotrafiquants, expliquent les derniers affrontements dans la localité d’Anéfis par l’ambition des différents groupes armés de contrôler “la route sûre de la drogue”.

Reste que derrière ces révélations se cache, selon d’autres experts, une manœuvre des Occidentaux de “diaboliser” les groupes d’auto-défense, le Gatia en passe de “maîtriser tout le Nord” en les confondant avec les narcotrafiquants. C’est connu quand le chat n’est pas là, les souris dansent.

DAK

Source: L’Indicateur Du Renouveau 01/09/2015