EMISSION “CARREFOUR D’OPINION” A L’ECOLE AMINATA DIOP La démocratie et les règles du jeu en débats

 

L’exercice pédagogique contribue à l’éducation civique et morale des élèves. Après l’école “Le Défi”, Cri-2002 débarque dans l’établissement public d’enseignement fondamental “Aminata Diop 2” de Lafiabougou dans le cadre de l’émission d’éducation à la citoyenneté “Carrefour d’opinion, la démocratie : les règles du jeu”.

 

Initiée par Cri-2002 en partenariat avec le Centre d’animation pédagogique (Cap) de Lafiabougou et la Coopération suisse au Mali, “Carrefour d’opinion” vise à former les élèves sur les notions liées à la démocratie et la citoyenneté.

 

Pour son nouvel enregistrement, l’amphithéâtre de la Maison des aînés a refusé du monde le 11 avril. Et malgré la coupure d’électricité, l’engouement et l’intérêt ont contribué à sa réussite.

 

Pour le président de Cri-2002, il s’agit d’un témoignage que les élèves, le corps enseignant et les parents accordent une importance de premier plan à l’initiative. Selon Dr. Abdoulaye Sall, on ne peut pas construire une démocratie solide sans une véritable formation des citoyens sur les enjeux liés à ce type de gouvernance et ses règles du jeu.

 

Qu’est-ce qu’une démocratie ? Pourquoi dit-on que celle-ci est “le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple” ? Qu’est-ce qu’il faut pour une élection libre, transparente, crédible et apaisée ? Quel est le rôle de chaque citoyen dans une démocratie ? Quelle est la responsabilité des Maliens dans la perspective des prochaines élections de l’après-crise, prévues en prince en juillet ? Autant de questions qui ont suscité des débats entre les élèves et dont les réponses par eux-mêmes rassurent les organisateurs de l’émission.

 

Le défi de la formation citoyenne est donc là, et l’initiative vise à le relever. Les participants à cette émission “Carrefour d’opinion” devront donc devenir, à l’âge de voter, des citoyens capables de travailler à la consolidation de la démocratie, de la paix et de la stabilité dans notre pays. D’où cet avis du président de Cri-2002, que la démocratie, c’est d’abord la formation des citoyens.

 

Issa Fakaba Sissoko l’indicateur 2013-04-17 11:50:49