Captation de spectacles visant : Neuf Maliens formés par Blonba.

L’objectif de la COPAT est de réunir un ensemble d’entrepreneurs de spectacles à travers une structure de coopérative ouverte, comprenant toutes les familles de théâtres privés et publics, français et étrangers francophones et d’affirmer la présence du théâtre dans l’audiovisuel pour rendre le “meilleur du théâtre” accessible au plus grand nombre.

Selon les organisateurs de cette formation, il s’agissait de renforcer la capacité de sept réalisateurs maliens. Au total, ils sont neuf personnes qui ont été formées au système de Coopérative de Production Audiovisuelle Théâtrale (Copat). Les bénéficiaires viennent  de Blonba, de l’ORTM et de la société de Boncana Maïga. A les croire, les scènes théâtrales au cours de la formation ont porté sur « la vérité de Soldat », « Blomba Saba » et « Caterpillar ». Au terme de la formation chacun des candidats ont reçu une attestation en guise de reconnaissance de mérite.

Rappelons que la Copat (Coopérative de Production Audiovisuelle Théâtrale) comprend à ce jour 47 membres associés : Théâtres, tourneurs et compagnies et a enregistré près de 150 spectacles. La Copat enregistre de grands succès actuels des saisons théâtrales en France, en Belgique et en Suisse.

Tous les genres de théâtre sont représentés. Les enregistrements sont faits par de grands réalisateurs et constituent de vrais films de pièces de théâtre jouées en public.

Elle décline ses captations en DVD afin de rendre accessibles à tous les plus grands succès.

Les films comprennent généralement en bonus des interviews de comédiens et du metteur en scène.

Les enregistrements sont effectués en public pour restituer l’émotion du direct et utilisent les dernières techniques numériques avec un montage virtuel sur plusieurs jours permettre un dialogue metteur en scène- réalisateur et un rendu proche du cinéma (qualité des images, gros plan, son dolby stéréo…).La Copat ne se contente pas de mettre la caméra au service de la créativité et de la qualité, de filmer une pièce, mais aussi elle pénètre discrètement dans l’intimité d’un metteur en scène, l’univers d’un auteur et les loges des comédiens, à travers des interviews et des dossiers sur les pièces.

Oumar Camara

L’ Indicateur Renouveau 27/05/2011