Cameroun – Comores : Sans surprise ! Les Lions Indomptables en 1/4 de finale.

C’est une équipe des Comores décimée par le Covid et privée de ses gardiens de métiers qui a entamé ce son 8e de finale . Testé négatif ce lundi matin, Ali Ahamada n’a pas reçu l’autorisation de la CAF pour jouer et est remplacé dans la cage par le défenseur de l’AC Ajaccio, Chaker Alhadhur. Face à des Lions Indomptables affamés, c’est sans surprise que le Cameroun va s’imposer 2 buts à 1

Dans un excès d’engagement dès le coup d’envoi, Nadjil Abdou écope d’un carton rouge direct pour avoir marché sur la cheville de Nicolas Ngamaleu. Très bon ballon piqué dans la profondeur de Ngamaleu pour Toko Ekambi qui remise de la tête en retrait pour Aboubakar Vincent à la 12e minute, le capitaine des Lions tente la demi-volée du droit mais le ballon passe tout juste à côté du cadre. Les Lions Indomptables sûrs de leur force évoluent à petit trot, sachant qu’il ne s’agit qu’une question de temps pour scorer dans la cage comorienne. Et ce sera chose faite à la 29e minute. Servi par Aboubakar dans la surface, Toko Ekambi s’applique sur son tir du pied droit et trompe Alhadhur, inscrivant son troisième but de la compétition.

Les Cœlacanthes vont même se montrer dangereux à la 32e minute, obligeant André Onana à se déployer par une double parade. Sur un premier tir puissant de Mogni à ras de terre, il réalise une parade à une main et repousse la balle sur la droite. M’Changama a bien suivi mais son tir croisé du pied droit est contré du pied par le portier de l’Inter Milan, permettant aux Lions de garder leur cage inviolée pour la première fois de la compétition en première période.

De retour sur la pelouse, les Comores opèrent un changement avec la sortie d’Ahmed Mogni, remplacé par Abdallah Ali Mohamed. Alhadhur va sortir le grand jeu à la 53e minute. Lancé dans le dos de la défense, Aboubakar enroule du droit au sol mais le portier de fortune des Cœlacanthes réalise une parade main opposée. Ngamaleu a bien suivi et croise sa frappe, mais Alhadhur qui s’est vite relevé, repousse des deux mains. Antonio Conceicao procède à un double changement à la 63e minute.

Choupo-Moting est remplacé par Njie Clinton, et Ngamaleu cède sa place à Christian Bassogog qui va rapidement se mettre en évidence. Sur une passe en retrait de Njie, son tir passe à quelques centimètres des buts d’Alhadhur à la 67e minute. Largement dominateurs, les Lions vont faire le break à la 70e minute. Lancé dans la profondeur par Hongla, le capitaine Aboubakar Vincent va facilement battre Alhadhur, portant son compteur à 6 réalisations, lui qui avait vu son but refusé 5 minutes plutôt, bien servi par Toko Ekambi. Onana très vigilant depuis le début de la rencontre, a à cœur de réaliser son premier clean sheet de la compétition. Alerté dans la profondeur à la 73e minute, Youssouf pénètre à droite dans la surface et prend le dessus sur Ngadeu Ngadjui pour croiser du droit au sol. Le portier camerounais bouche bien l’angle et repousse de la main à la base du poteau. Mais son vœu ne sera pas exaucé car il va finalement céder à la 81e minute, sur une lourde frappe de M’changama des 30 mètres sur coup franc qui trouve la lucarne malgré la belle envolée d’Onana. Les Lions Indomptables au coup de sifflet finale peuvent exulter, victorieux.

Bien que courte, la victoire est tout de même importante pour les Lions Indomptables qui filent en 1/4 de finale, et devront affronter un autre outsider, la Gambie qui a créé la sensation en éliminant la Guinée sur la plus petite marge 1-0.

Ce qu’ils ont dit après le match:

Youssouf M’Changama (Man of The Match TotalEnergies):
“C’est la troisième fois qu’un joueur de l’équipe des Comores remporte le trophée de l’homme du match depuis le début de la compétition et cela prouve que nous avons une bonne équipe. C’est pour nous un apprentissage avant les prochaines échéances et notamment la CAN TotalEnergies 2023. Je pense que nous avons réussi une bonne prestation depuis le début du tournoi, surtout au premier tour avec un groupe relevé”.

Antonio Conceiçao (Sélectionneur du Cameroun):
” Je vous dis la vérité, je ne suis pas satisfait, ni même les joueurs de notre rendement durant cette rencontre, malgré la victoire. Nous avons bien joué certes, mais nous avons pris des risques et c’est ce qui nous a couté un but. C’est vrai que l’équipe adverse était diminuée, mais elle nous a mis en difficulté en se repliant sur elle-même. Nous avons joué en 4-4-2 avec une équipe offensive, car nous savions que l’équipe des Comores allait nous créé des difficultés”.

Youness Zerdouk (Sélectionneur adjoint des Comores):
” Nous avons vécu un rêve durant cette Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies. Pour ue première participation de notre équipe, une formation jeune, je pense que nous avons gagné une maturité et ce n’est pour nous que bénéfique pour les prochaines échéances. Nous sommes satisfaits de notre rendement. Nous avons montré nos valeurs et notre jeu”.

https://fr.cafonline.com/