ASSASSINAT DANS LA ZONE AURIFERE DE NIEBLENI : Moussa Nadio dit Ballan a été poignardé par Ali Kanta

313

Moussa Nadio alias Ballan, orpailleur, a été poignardé à couteau par un de ses collègues répondant du nom de Ali Kanta, après une virulente dispute. C’était le 12 mars 2017 sur le site d’orpaillage de Niébléni, près de Sélingué.
C’est dans l’après-midi du 12 mars 2017 que le nommé Moussa Nadio, né le 31 décembre 1996 à Foussi et domicilié à Sévaré, a reçu la visite d’un jeune homme du nom de Ali Kanta.

Selon les informations recueillis, le jeune Kanta s’est inopportunément invité sur un endroit, où Moussa Nadio et ses éléments étaient en train de creuser un « puits » à la recherche du métal jaune. Sur place, l’indélicat visiteur s’est mis permis des actions qui aux yeux des tenants de l’espace nuirait à leur intérêt. Ainsi, les éléments de Moussa Nadio le somment d’arrêter de sa « provocation ».

L’intéressé répondra qu’il a des comptes envers le sieur Nadio, chef de ladite équipe. Celui-ci était à l’intérieur du puits. Quand il y sorta pour s’en quérir de la situation, une bagarre s’éclata entre les deux orpailleurs. Dans l’optique de le calmer, les membres du groupe à Nadio maitrisent leur chef. Pendant ce temps, Ali Kanta, armé de couteau, surprend son adversaire pour lui poignarder avec deux coups de couteau. La partie visée, le vendre, est bien sensible. Blessé, Nadio a été conduit dans la ville de Sélingué pour les premiers soins, avant d’être évacué au service des urgences de l’Hôpital Gabriel Touré de Bamako. La victime a tiré sa révérence, le 22 mars dernier, dix jours après son agression.

L’assassin Ali Kanta a blessé une autre personne au niveau de sa main. Celui-ci avait voulu l’arrêter, après l’attaque de Moussa Nadio. Selon d’autres informations de personnes proches de la victime, l’assassin est un ancien élève coranique de leur village. Il est très reconnu par les habitants. Mieux, les villages d’origine des deux personnes (l’assassin et sa victime) ne sont distants qu’à peu-près de 6 km.

Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de la zone pour mettre le meurtrier hors d’état de nuire et de faire payer son homicide devant la justice compétente en la matière.

Kantran Makhadoumbé
www.diasporaction.fr