7 Milliards f CFA prévus par l’ADEMA-PASJ pour reconquérir le pouvoir en 2012:D’où vient tout cet ar

Ce budget énorme a été adopté par  le comité exécutif de l’Adéma-PASJ à l’issue de sa réunion du mardi 14 décembre dernier. Avec les 7 milliards de FCFA, il s’agit de prendre en charge pendant la période de campagne, les frais de transport, les appuis aux sections et structures du parti et communication qui doit engloutir à elle seule près de 3 milliards de F CFA. Avec moins de 600 millions de F CFA dans ses caisses, on se demande où est-ce que le parti de l’Abeille trouvera le complément ? hâte-t-on à se demander surtout que les barons dont une dizaine serait déjà candidat, n’étant pas sûrs de parvenir à un candidat de consensus, attendront jusqu’à la dernière minute avant de mettre la main à la poche.

A moins qu’on ne se rabatte sur les caisses de l’Assemblée nationale avec un questeur totalement acquis à la cause de Dioncounda Traoré. On doit d’ores et déjà procéder à un audit des comptes des partis politiques pour dire au peuple où chacun a puisé ses ressources pour l’épater. Il n’est pas question de laisser quiconque se servir des deniers publics pour financer sa campagne. Dans les pays civilisés, ce sont les partis qui financent la campagne de leur candidat, et les ressources des partis sont constituées pour l’essentiel des cotisations de leurs membres. Ce n’est point le cas au Mali. Car les élections dans notre pays, comme dans la plupart des pays africains, sont surtout le lieu d’illustrer son militantisme, puisque la conquête du pouvoir d’Etat n’est pour le moment considérée que comme un moyen de s’octroyer une rente financière pour soi-même et pour sa communauté pendant au moins 5 ans.

En attendant,  le comité exécutif de l’Adéma-PASJ a fixé la date de dépôt de candidatures de 14 janvier au 31 janvier au lieu du  4 au 31 janvier. Il a insisté sur la décision des responsables de l’Adéma concernant la “candidature interne au parti”. Après l’analyse des dossiers, le comité d’investiture proposera  le «  candidat idéal » le 26 mars qui sera investi ou non le 25 mai 2011 lors d’une conférence d’investiture qui célébrera, à l’occasion, le 20ème anniversaire du PASJ.

Abdoul Karim Maïga

L’ Indicateur Renouveau 24/12/2010