2E Tour de la présidentielle Quand le capitaine Sanogo impose son choix à des candidats

Mais, il n’est pas le seul à agir pour faire plaisir au capitaine Sanogo. C’est aussi le cas de l’ancien Premier ministre, Cheick Modibo Diarra. Le pauvre qui veut aussi faire les yeux aux auteurs du coup d’état du 22 mars 2012, avait été contraint à la démission le 11 décembre dernier après avoir été arrêté par une vingtaine de militaires, sur ordre du capitaine Amadou Haya Sanogo, auteur du coup d’Etat militaire ayant renversé le 22 mars 2012 le Président Amadou Toumani Touré.

Le capitaine Sanogo et ses  proches travailleraient au corps d’autres candidats comme l’ex député, Oumar Mariko, 2,40% des votes et Housseini Guindo, qui ont tous deux obtenu près de 5% des voix au premier tour qui disent consulter toujours leurs bases. Housséini Amion Guindo, avait  annoncé que son parti n’a pas à choisir “aujourd’hui entre des vieux amis”.  Va-t-il changé de position quand on sait qu’il serait soumis à de fortes pressions depuis vendredi, notamment par des éléments de la junte.

Youssouf Coulibaly

L’ Indicateur Du Renouveau 2013-08-05 04:08:52