1re Edition de sigui nyongonya Dialloubé restaure la convivialité et le bon voisinage

Les organisateurs visent la restauration des valeurs positives de notre culture et le développement de l’éducation des jeunes dans la société.

Le melting-pot en cours à Bamako depuis des années a eu des répercussions sur le bon voisinage et la convivialité dans la société malienne. Les habitants d’un même quartier ne se connaissent pas à cause de leurs emplois du temps chargé et les quartiers ne sont plus que des dortoirs pour leurs résidents.

C’est dans le but de combattre cette nouvelle habitude que Dialloubé a organisé du 25 au 26  décembre 2014 la 1re édition de Sigui nyongonya. “Les quartiers sont devenus des dortoirs, les gens sortent le matin pour ne revenir que la nuit. Sigui nyongonya a été initié par Dialloubé pour que les voisins d’un même quartier puissent se retrouver au tour d’activités de leur choix et discuter de thèmes qui les intéressent et qui sont souvent les problèmes du quartier”, a fait savoir Mohamed Diallo, président du comité d’organisation.

Elle a été une occasion pour des Bamakois de se rencontrer pour développer le bon voisinage et la convivialité entre eux, comme le demande la tradition malienne. En plus des rencontres entre les voisins, les organisateurs ont profité de la cérémonie pour lancer le concours culinaire entre les dames de Faladié et une course de marche. Aussi des prestations d’artistes et un espace de jeu pour des enfants ont-ils été mis en place.

Cette activité, selon le président du comité d’organisation, a permis de conforter le bon voisinage et de créer un cadre de discussion pour les membres du quartier afin de trouver des solutions aux problèmes de leur quartier. Il a rassuré que Dialloubé compte élargir le même genre d’activité sur tous les quartiers du district.

Le maire délégué de Faladié et de Banankabougou, Moustaph Fomba, s’est réjoui de la tenue de cette 1re édition de Sigui nyongonya dans sa Commune et a invité les populations de la Commune à participer à cette activité compte tenu de son importance pour l’éducation des enfants et le développement du bon voisinage dans le quartier.

Youssouf Coulibaly

Source: L’Indicateur Du Renouveau 2014-12-30 09:27:18