RPM FRANCE: Conférence d’évaluation, La fin d’une gestion clanique pour une section RPM France plus dynamique, inclusive et ouverte

94

Les tisserands du Bureau Politique National du Rassemblement Pour le Mali « RPM » ont enclenché depuis Bamako un vaste programme de restructuration du parti à travers le monde en vue de préparer les prochaines échéances électorales.

Pour traduire cette vision sur le terrain, le samedi 30 décembre 2017, les camarades de la Section RPM France ont organisé une conférence d’évaluation de l’état de renouvellement des comités et/ ou sous-sections existants et de création de nouveaux comités en présence d’une forte délégation du BPN conduite par  l’honorable Moussa BADIAGA, député élu à Nara, Monsieur Mamadou Diawara, secrétaire aux relations extérieures du BPN, l’honorable Moussa Timbiné, Président de l’Union des Jeunes (UJ – RPM), Madame DIAWARA Aissata TOURE, présidente du Bureau National des Femmes (BN- UF), Madame TOURE Djeneba Sissoko, membre du BN-UF et Madame TOURE Safiatou Koné, membre du BN-UF

Tous les comités, près de 60, ont été représentés dans la salle par deux délégués au minimum et après le contrôle des listes, nous avons noté la présence effective de tous les représentants des différentes structures qui sont sorties massivement pour l’évènement.

L’honnêteté intellectuelle qui m’anime aujourd’hui m’oblige à déplorer avec vous, le bilan catastrophique du bureau sortant qui n’a pas été au contact de nos compatriotes pendant les trois ans de mandat.

À cela s’ajoute, une gestion calamiteuse et injustifiée des ressources du parti au profit d’un clan contrairement à l’esprit d’éthique et de rassemblement qu’un tel bureau devrait incarner. À ce sujet, la gestion des cartes de membres aussi est restée sans justificatif  en plus des fautes de gestion constatées.

Le mandat des trois structures du parti en France ayant pris fin en novembre 2017, après la présentation des bilans, les responsables de la Section parti, du bureau des jeunes et des femmes, ont rendu solennellement la démission de leurs bureaux, ce qui voudrait dire que tous les membres retournent dans leurs  bases respectives donc aucune exclusion n’a été faite à ce niveau, les membres de la Section qui n’ont pas de base politique ont été invités à mettre en place des comités.

Il est important de souligner que certains détracteurs du régime et de la Section RPM France ont tenté de souiller l’image du BPN et surtout celle de l’honorable Moussa Timbiné en évoquant la violation des textes du parti, des propos diffamatoires, sans aucun fondement.

Pour éviter un vide juridique et créer une situation de droit, la conférence a élu trois bureaux dénommés : « Coordination de la Section RPM France (27 membres), Coordination des Jeunes (23 membres) et la Coordination des femmes ». Ces trois (3) instances sont chargées de continuer les travaux de renouvellement et de mise en place des comités et la convocation de la conférence de Section en mars 2018 pour mettre en place les différentes structures.

Permettez d’apprécier la sagesse d’esprit de l’honorable Moussa Timbiné qui s’est distingué par sa neutralité et a tenu à ce que les textes soient appliqués tant sur l’autonomisation des démembrements du parti, que sur le respect du quorum.

C’est pourquoi, dès le début de la conférence, tous les délégués ont répondu présents sous les yeux attentifs de plus de 200 délégués du parti en France qui ont validé les bilans des trois structures et ont permis de mettre en place les différents bureaux.

S’agissant des coordinations, deux candidats étaient en lice pour présider aux destinées de la Section parti à savoir Abdramane MACALOU et Boro DOUCOURE.

Ce sont deux camarades engagés et dévoués pour la cause du RPM et qui ont décidé en toute responsabilité de mettre de côté leur intérêt individuel au détriment de l’intérêt du parti.

Ainsi, nous devrons saluer le courage politique et l’esprit d’ouverture du candidat Macalou Abdramane qui a renoncé à sa candidature au profit de Boro Doucouré, banquier à la retraite, un homme respecté et respectable au sein de la communauté Soninké en France, élu par acclamation à la tète de la Coordination (Section RPM France).

De façon consensuelle et par acclamation, le bureau des jeunes a élu Mademoiselle TIMITE Fatoumata, présidente de la Coordination des Jeunes.

Ceux qui crient au scandale ou à la division doivent savoir raison garder. Ensemble, protégeons nos acquis et consolidons nos liens pour la réalisation du Projet présidentiel : « Le Mali d’abord » en gardant à l’esprit l’objectif principal de notre parti :

« Instaurer un véritable Etat de droit garantissant une société de liberté, de justice et de progrès dans laquelle tous les citoyens bénéficieront de l’égalité de chance et de la solidarité nationale pour leur épanouissement ».

Karim Agaly CISSE

Secrétaire Général du Comité Paris 13ième

www.diasporaction.fr