Pourrissements L’attaque des positions des FAMa à Gourma Rharous mardi dernier est la preuve que les terroristes ne

386

Pourrissements
L’attaque des positions des FAMa à Gourma Rharous mardi dernier est la preuve que les terroristes ne s’avouent pas vaincus malgré la main tendue des participants à la Conférence d’entente nationale (CEN), qui ont recommandé d’engager des négociations avec Iyad Ag Ghaly et Hamadou Kouffa en vue de sécuriser et de stabiliser le septentrion en particulier et le Mali en général.

Iyad Ag Ghaly n’a pas attendu longtemps pour rejeter l’offre de dialogue. Il a mis le Mali sur la liste des 11 pays dans sa ligne de mire. Et en s’attaquant à l’armée à un moment où les autorités intérimaires devraient être mises en place à Tombouctou et Taoudéni, il voulait démontrer sa détermination à saboter l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Mais, même si ces autorités étaient installées dans le calme, cela ne pourrait pas cacher la montagne des difficultés sur le terrain.

Malgré les assurances données par les autorités et les partenaires, force est de reconnaître que le Mali est loin de connaître la paix. Chaque fois qu’un mince espoir est permis, la violence gratuite et aveugle s’abat sur des innocents. Pendant ce temps, le président et sa suite continuant d’agir comme si de rien n’était. Dans cette situation de pourrissements, on ne sait plus réellement à quel saint se vouer.
DAK