OBSERVATIONS DE LA PRESIDENTIELLE Les impressions de Louis Michel sur le second tour


Les observateurs de la  mission d’observation électorale (MOE)  de l’Union Européenne (UE) qui séjournent dans notre pays depuis le premier tour, a organisé hier une conférence de presse pour porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale les conclusions de sa mission d’observation relative à l’organisation du second tour de la présidentielle de dimanche.

Le chef de la mission des observateurs, Louis Michel,  a noté et salué, au cours de cette conférence de presse, l’amélioration au second tour du processus électoral et de la méthodologie de l’élection,  qui a conduit à une élection présidentielle crédible. “Une étape convaincante vers le retour de l’ordre démocratique dans notre pays”, a estimé Louis Michel.  Il a poursuivi pour féliciter le peuple malien qui a su se réapproprier son destin démocratique qui, pour lui, est une avancée démocratique considérable. Il a salué aussi la dynamique de notre pays et du peuple qui en si peu de temps a pu se relever après le traumatisme du coup d’Etat, ce qui signifie pour lui que les citoyens se sont rendus compte qu’ils avaient frôlé  le pire dans le pays.   

Sur la base des observations du scrutin de dimanche, Louis Michel a donné plusieurs constats.
Sur le taux participation de ce scrutin, il l’a jugé significative avant de saluer le bon déroulement des opérations de vote. Des opérations évaluées à 90% suivant les 831 bureaux de vote observés par sa mission. Le chef de la mission, Louis Michel, a félicité les autorités d’avoir conservé le cadre juridique de cette présidentielle qui n’a pas subi de modification contrairement à certains pays, où le second tour est décalé de plusieurs jours du 1 er tour.

Il a aussi salué les efforts fournis par le ministère de l’Administration du territoire pour corriger les défaillances constatées lors du premier tour malgré le délai très court entre les deux scrutins ainsi que les autorités de la transition qui ont su créer les conditions de mise en œuvre  impartiale et apaisée de ce processus.

Pour la traçabilité des voix exprimées dans les bureaux de vote, il a proposé la publication et sur internet  des résultats de bureau de vote par bureau de vote.

La facilitation d’identification des bureaux de vote par la présence des agents de la direction générale des élections (DGE) dans les lieux de vote a été aussi saluée par le chef de la MOE de l’UE.

Il a déploré notamment le temps de campagne très court imparti aux candidats lors du scrutin du 2e tour avant de saluer les médias d’Etats pour avoir respecté  les dispositions instruites par le comité national de l’égal accès  aux médias d’Etats (Cneame) avant de  regretter le temps réduit pour les médias privés liés aux deux jours fériés.

La présence de la Société civile dans les bureaux de vote, assurée par les représentants des candidats et les observateurs nationaux et internationaux, a fortement contribué à l’intégrité et à la transparence du scrutin, a estimé Louis Michel.
Il a salué également l’atmosphère dans les bureaux de vote entre les délégués des deux candidats qui n’hésitaient pas d’apporter leur soutien aux agents électoraux pour le bon déroulement des opérations. Les partenaires impliqués dans le processus électoral ont reçu également de sa part des chaleureuses félicitations. Il s’agit des forces de l’ordre et de sécurité malienne, la Minusma, la force Serval, l’Union Africaine, l’Union Européenne, etc.

Il a invité également  les candidats au fair-play une fois la publication des résultats et que le vainqueur sache qu’il n’a pas tous les droits et l’opposition sache également qu’il n’a pas aussi tous les droits.

Ousmane Daou

L’indicateur Renouveau 2013-08-13 10:54:46