LEGISLATIVES A SEGOU : Farako réclame la candidature de Me Bamody Fofana

Secrétaire chargé des affaires juridiques et du contentieux de la section Asma/CFP de Ségou, Me Bamody Fofana est sollicité aujourdhui par les populations de lex-arrondissement de Farako dans le cercle de Ségou, derrière le fleuve pour se porter candidat aux législatives prochaines. Lappel est justifié par ses principes tangibles sociologiques, malgré son rang professionnel.
A six mois des élections législatives, le débat est lancé sur lévaluation des missions des élus de la nation (2013-2019). Si certains bénéficient dun large soutien de leur communauté, dautres par contre nauront plus lappui de la base pour des raisons diverses.
Le cercle de Ségou nest pas en marge. Cest pourquoi des voix sélèvent pour des représentants à lhémicycle pouvant agir au nom des communautés. Les populations de lex-arrondissement de Farako dans le cercle de Ségou sont dans cette dynamique. Une délégation conduite par lex-président du comité de gestion scolaire de Mogola sollicite Me Bamody Fofana à se porter candidat à loccasion des élections législatives prévues au mois de juin prochain. Selon les populations, la demande est justifiée par lengagement de lhomme au service des communautés.
“Ressortissant dune localité à laquelle presque tout manque en matière daccès aux services sociaux de base, Me Bamody Fofana sest engagé depuis une vingtaine dannées à contribuer de la plus belle manière à lamélioration des conditions de vies des populations”, se justifie Djoukousse Fofana, habitant de Mogola, tout en rappelant son appui de Me Bamody pour la scolarisation à Mogola.
“Avec ses maigres ressources, Me Bamody Fofana offre de manuels scolaires à de milliers de jeunes scolaires de la Commune. Les autorités scolaires de Ségou lont gratifié par un certificat de reconnaissance. Pendant au moins une dizaine dannées, lhomme pilote lorganisation du 22 septembre regroupant les villages de Mogola, Kankala, Kassé, Tièlè, Gangué, Kodiani, Falatan, Kamiti, Bouleke, Diababougou, Dianfola, Kolomala, Leme, Wereba”.
Pour lui, cette activité renforce le vivre ensemble. “La promotion de la religion et la lutte contre lextrémisme violent surtout en cette période de lutte contre le terrorisme ont été ses combat”.
Bio-express
Né vers 1975 à Mogola, dans la Commune rurale de Souba, cercle de Ségou, Me Bamody Fofana, après de brillantes études primaires dans son village natal, de 1983 à 1989, où il décrocha le Certificat d’études primaires, fut transféré à l’Ecole fondamentale de Missira, second cycle (Bamako).
Son brillant parcours dans cet établissement fut remarquable et reste dans la mémoire de toute une génération d’élèves, d’enseignants et d’autorités scolaires, assorti dun prix d’excellence de 1er chaque année scolaire et dans toutes les disciplines. Il y a décroché le diplôme d’études fondamentales (DEF), avec mention très bien.
Orienté en 1993 au lycée Bouillagui Fadiga, l’élève fera ses preuves en série sciences humaines où il fut toujours premier de sa classe et de la série pendant tout son cycle secondaire normal de 1993 à 1996, l’année où il obtiendra le baccalauréat avec mention bien.
Admis à l’Université du Mali, il fut orienté à la filière sciences juridiques, première promotion, où il est sorti avec une maîtrise en droit, carrière judiciaire en 2001. C’est en 2004 qu’il obtient le Certificat d’aptitude à lexercice de la profession d’avocat (Capa) par un concours très serré de quatre admis sur des milliers de candidats.
Exceptionnel parcours scolaire et universitaire car n’ayant repris aucune classe depuis son inscription à l’école, Me Bamody Fofana incarne aujourdhui le changement tant souhaité par les populations de lex-arrondissement de Farako dans le cercle de Ségou, derrière le fleuve.
Avocat de profession, il sest engagé dans la politique. Secrétaire chargé des affaires juridiques et du contentieux au niveau de la section Asma/CFP de Ségou, Me Bamody Fofana est également le secrétaire chargé des affaires juridiques, judiciaires et du contentieux du bureau national du parti du Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.
Lhomme, qui ne partage plus sa zone avec un autre homme politique, est conscient de limmensité de la tâche qui lattend. Et pour relever ce défi, les populations de lex-arrondissement de Farako dans le cercle de Ségou se disent prêtent à soutenir par Bamody pour le développement de la cité.
Bréhima Sogoba