KOLOKANI La population réclame le retour du juge Fousseyni Konaté

499

La population de Kolokani invite le ministre de la sécurité à faire tout pour assurer le retour du juge. Lequel avait quitté la localité à la suite d’une tentative d’agression contre sa personne dans une affaire de construction de la clôture du cimetière de Kolokani opposant la mairie au député Yaya Konaré.

Les membres de la Coordination des associations des ressortissants du Bélédougou étaient face à la presse le 3 août 2017 à la Maison de la presse pour éclairer la lanterne des hommes de médias sur l’affaire qui oppose la mairie à l’honorable Yaya Konaté qui a occasionné le départ du juge Fousseyni Konaté. La conférence était animée par Mohamed Diatigui Diarra, chargé des questions juridiques de la coordination, Me Mamary Diarra et le président de la Coordination.
Le chargé des questions juridiques de la coordination, Mohamed Diatigui Diarra, a rappelé les faits qui découlent d’une éventuelle construction de la clôture de deux cimetières de la ville par le député Yaya Konaré. Cette décision prise par le député a été mal accueillie par la mairie qui estime que cela relève de ses compétences. Une concession faite par la mairie au député lui a permis de procéder à la construction de la clôture de l’un des deux cimetières concernés par son projet.
Après les travaux du 1er cimetière concédé à lui par la mairie, l’honorable Konaré s’en est allé loin en s’octroyant les travaux du 2e cimetière, déjà inscrite dans le plan d’action de la mairie dont le financement auprès de l’ANICT pour sa réalisation était acquis. La justice a été donc saisie du dossier. Le juge Fousseyni Konaré ordonne l’arrêt des travaux.
A en croire le conférencier, les partisans du député ayant appris cette décision ont tenté d’agresser le juge pour avoir ordonné l’arrêt des travaux en attendant de trouver une solution à l’amiable.
Selon les conférenciers, le 1er président de la Cour d’Appel vient dans une ordonnance de nommer un autre juge qui va assurer l’intérim en attendant le retour du calme.
Au regard de l’exemplarité et de l’impartialité dans le traitement des dossiers dont il a su faire preuve étant à son poste, les conférenciers au nom de la population de Kolokani, voire l’ensemble des villages de Bélédougou demandent le retour inconditionnel du juge Fousseyni Konaté. « Un homme de droit qui par ses différentes actions a établi la justice, bannir l’insécurité qui sévissait dans le Bélédougou », soutiennent-il.
Mariam Camara