DR MALAMINE SEYDOU THIAM DEMISSIONNAIRE DU RPM « Je ne veux pas être complice de la partition du pays »

898

Secrétaire général du comité Séma de Badalabougou du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, Dr Malamine Seydou Thiam a suspendu ses activités dans toutes les structures de ce parti. Le démissionnaire motive son acte par les nouvelles orientations du parti, qui, selon lui, sont en déphasage avec les réalités. « La position du parti à la révision constitutionnelle n’est pas de nature à préserver la cohésion sociale. Je ne veux pas être complice de la partition du pays », a-t-il déclaré.
Le Rassemblement pour le Mali, parti au pouvoir, traverse une crise profonde. Après la démission de Paul Ismaël Boro, un autre militant de première heure vient de jeter l’éponge. Dr Malamine Seydou Thiam, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a décidé de suspendre sa participation à toutes les activités du RPM. Dans une lettre adressée au secrétaire général de la section V du RPM, par voie d’huissier, le démissionnaire motive son acte par les nouvelles orientations du parti, qui, selon lui, sont en déphasage avec les réalités. « Je démissionne dans toutes les structures du parti. Parce que les pratiques et les orientations actuelles du parti notamment sur la révision de la loi fondamentale du pays en cette période d’incertitudes, de grande insécurité et en toute ignorance de l’article 118 de la constitution de 1992, ne me permettent plus de jouer ma partition au sein du parti. Ma démission est effective à la date de réception », explique-t-il.
Pour le démissionnaire, ils se sont engagés auprès du président de la République aux moments durs pour bâtir un Mali de rêve. « La position du parti à la révision constitutionnelle n’est pas de nature à préserver la cohésion sociale. Je ne veux pas être complice de la partition du pays. Et c’est ce qui fait que le mode de gouvernance d’IBK n’est pas celui dont le Mali a besoin. C’est pourquoi j’ai décidé de prendre ma responsabilité… ».
Nous n’avons pas eu raison de faire comme les autres. Et le RPM et IBK doivent prendre conscience des défis, ajoute-il.
Cette démission du secrétaire général du comité Séma de Badalabougou du parti au pouvoir Rassemblement pour le Mali, Dr Malamine Seydou Thiam démontre non seulement un malaise profond dans le cercle fermé du président, mais un sentiment général de la population contre son projet de révision constitutionnelle.
Bréhima Sogoba