Carnage dans la méditerranée : Le Mali en deuil de deux jours

132

Le carnage des migrants maliens reprend dans la méditerranée. Le dimanche 7 janvier 2018, 48 migrants maliens ont trouvé la mort dans la Méditerranée. La triste nouvelle a été, officiellement, annoncée au Conseil des Ministres du  mercredi 10 janvier 2018 présidé par le président de la République qui s’est incliné devant la mémoire des victimes.

Par la même occasion, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta a présenté ses condoléances aux familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux rescapés.

« Le Président de la République a ordonné la mise en berne des drapeaux sur toute l’étendue du territoire national à partir de minuit le jeudi 11 au vendredi 12 janvier 2018 et a invité les communautés religieuses à organiser des prières collectives le vendredi, 12 janvier 2018 et jours suivants pour le repos de l’âme des disparus », indique le communiqué du Conseil des Ministres.

Il ressort aussi du document que le président de la République a instruit les ministres concernés d’entreprendre des actions vigoureuses pour rechercher et punir les passeurs et les complices de ce drame.

Pour rappel, les rescapés maliens, au nombre de 69 personnes dont deux femmes et quatre enfants, ont été identifiés le 8 janvier 2018 par une délégation de l’ambassade du Mali à Tripoli au Centre de détention Tarick Sika.

Youssouf Z KEITA

www.diasporaction.fr