Après 38 jours d’arrêt Les hôpitaux du Mali rouvrent leurs portes

178

Le nouveau gouvernement dirigé par Abdoulaye Idrissa Maiga après moult tentatives est parvenu a persuadé les médecins du Mali à revêtir les blouses blanches qu’ils avaient ôté depuis le jeudi 08 Mars 2017. En effet, après une longue négociation entre cinq ministres et les syndicalistes, un accord a été trouvé le dimanche 16 Avril 2017. Et sur les 9 points de revendications des grévistes, 8 points ont été satisfaits.

Le Syndicat National de la Santé, de l’Action Social et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF) et la Fédération des Syndicats de la Santé et de l’Action Social (FESYSAM) ont entamé une grève illimitée depuis le Jeudi 08 Mars 2017 sur toute l’étendue du territoire national, paralysant les hôpitaux au grand désarroi des patients. Motif : la non-satisfaction de leur cahier de doléance déposé sur la table du ministre du Travail de la Fonction Publique et des Relations avec les Institutions Mme Diarra Racky Talla. Cette grève a plongé nos établissements sanitaires dans un état déplorable et lamentable avec son corollaire de victimes. Presque toute la société civile malienne s’était mobilisée afin que les médecins regagnent les hôpitaux, mais ces différentes tentatives de négociations n’ont pas eu écho auprès des syndicalistes qui tenait coute que coute à avoir gain de cause. L’ancien Premier ministre Modibo Kéïta et son gouvernement vont échouer à trouver une solution à la crise. Et dès sa nomination à la primature, Abdoulaye Idrissa Maiga a fait de la résolution de cette crise une priorité.

Avant même de constituer son gouvernement, il a demandé aux grévistes d’observer une trêve. Devant le refus des médecins, le nouveau Premier ministre va entamer une rude négociation avec le Syndicat National de la Santé, de l’Action Social et de la Promotion de la Famille (SNS-AS-PF) et la Fédération des Syndicats de la Santé et de l’Action Social (FESYSAM), une négociation qui a accouché d’un procès-verbal de conciliation entre le gouvernement et les deux syndicats le dimanche 16 Avril 2017.

Sur les 9 points de revendications des grévistes, 8 ont été satisfaits. Il y a eu des points d’accord sur : l’augmentation substantielle des primes de fonction spéciales er de garde ; l’octroi d’une prime de monture aux travailleurs sociaux-sanitaires et de la promotion de la femme ; le maintien et l’exécution des ristournes à toutes les structures génératrices de ressources ; la prise en charge à 100% des soins médicaux des travailleurs socio-sanitaires assujettis à l’Assurance maladie obligatoire ; l’intégration dans la fonction publique des contractuels payés sur fonds propres, fonds PTTE ; le payement des primes de garde des agents de santé chargés du contrôle sanitaire de la maladie à virus Ebola ; l’abrogation des mutations abusives des syndicalistes en cours de mandat ; un accord partiel sur l’intégration des émoluments des bi-appartements dans le salaire. Après ces accords, les médecins ont levée leur mot d’ordre de grève illimitée et ont revêtis leurs blouses blanches afin de sauver des vies.

Moussa Samba Diallo