15e EDITION MAXI TOURS SCHOOL:La culture au service de l’excellence

Promouvoir les potentialités culturelles de l’Afrique et donner l’opportunité aux jeunes scolaires de s’exprimer sur scène : c’est la philosophie de l’émission “Maxi Tour School” conçue par l’Agence de communication le “Prestige Consulting” de concert avec ses partenaires.

En marge des festivités de lancement de la 15e édition, le directeur général de l’Agence de communication le “Prestige Consulting”, Ismaël Ballo dit Ballody et ses partenaires, notamment les deux ministères en charge de l’enseignement et les sociétés partenaires ont échangé avec la presse samedi sur les bien-fondés de l’émission.

Ce concours interscolaire qui a plus d’une dizaine d’années d’expérience est une émission pédagogique et suscite aujourd’hui un véritable engouement auprès des élèves et étudiants de la sous-région. Cette année, elle va mettre en compétition plus de 180 écoles dans les 7 régions administratives et la capitale en poésie, le chant, les mots et les lettres, la chorégraphie et le sport.

“Notre souci est de promouvoir les potentialités culturelles de la jeunesse africaine. Et je ne pense pas aujourd’hui qu’il ya une émission qui oriente les élèves que Maxi Tour School. La formation des apprenants n’est pas seulement dans les classes. Maxi Tour School a déjà fait ses preuves au-delà des frontières du Mali”, a souligné l’initiateur Ismaël Ballo, ajoutant que c’est le Mali qui gagne.

Le directeur général de Prestige consulting a aussi exprimé son souhait d’accompagnement des autorités. “Je regrette aujourd’hui. Du fait que les autorités ne connaissent pas ce qu’apporte Maxi tours à l’école. Il n’y a pas une plus grande émission interscolaire que Maxi tours. Pour l’atteinte des objectifs, nous demandons aux autorités d’inclure le projet dans le programme d’enseignement”, a-t-il exprimé.

Il a ajouté que l’édition 2015 s’articule au tour des thèmes : la fraude en milieu scolaire, la paix et la réconciliation nationale, l’intégration africaine, l’hygiène, lutte contre l’insécurité routière et le droit de l’Homme… Tous les établissements peuvent participer ce concours festif interrégional, à moins qu’il réponde aux normes internationales.

Le conseiller technique du ministère de l’Education nationale, Mamadou Sissouma a apprécié l’initiative à sa juste valeur. Pour lui, le thème sur la lutte contre la fraude en milieu est le combat du département de l’Education nationale. “Le ministère a fait la recherche de l’excellence son option fondamentale. La fraude se manifeste à plusieurs niveaux. La situation actuelle interpelle tous. Au-delà du caractère récréatif, il y a aussi l’aspect formation, à travers la rubrique mot et lettres dans cette émission. Aujourd’hui Maxi Tour School répond les normes internationales”, a-t-il déclaré.

Bréhima Sogoba

Source: L’ Indicateur Du Renouveau 2014-10-21 14:50:17